/finance/business
Navigation

Un PDG montréalais achète un club de golf avant de s’envoler pour l’espace

L’achat d’un terrain par un riche PDG montréalais sème un mélange d’espoir et d’inquiétude à Lac-Brome

Club de golf Inverness
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Le multimillionnaire montréalais Mark Pathy, qui s’est envolé pour l’espace hier, s’est porté acquéreur du club de golf Inverness, de Lac-Brome, dans les Cantons-de-l’Est, une nouvelle accueillie avec une certaine inquiétude.

• À lire aussi: La première mission privée vers la Station spatiale internationale a décollé

• À lire aussi: Un Montréalais membre du premier équipage privé vers l’espace

Selon les documents notariés, obtenus par Le Journal, le terrain de 18 trous – à l’abandon depuis 2019 – a été vendu par Marc Fontaine (petit-fils de Joseph-Armand Bombardier) pour la somme de 7,58 M$, le 31 mars dernier. 

L’acquéreur est Immobilier Mavrik, une toute nouvelle filiale de Mavrik Corp, la société de portefeuille de l’homme d’affaires Mark Pathy.

Riche de naissance

Ce dernier, dont la famille a fait fortune avec la société de transport maritime Fednav, est aujourd’hui président du conseil d’administration de Stingray Digital, société montréalaise cotée à la Bourse de Toronto, que dirige Eric Boyko, son cofondateur.

M. Pathy, 52 ans, est aussi l’un des trois touristes de l’espace qui ont accepté d’allonger 55 M$ pour s’offrir un séjour de dix jours sur la Station spatiale internationale.

Silence de l’acquéreur

Mark Pathy tout comme Bradley White, président de Mavrik Corp, ont décliné nos demandes d’entrevue. Par la bouche de sa porte-parole, la direction de l’entreprise a refusé tout entretien sur les projets de Mavrik Immobilier à Lac-Brome.

Est-ce que l’entreprise entend relancer les activités du club de golf ? Veut-elle plutôt en faire un parc-nature ou lui redonner sa vocation agricole d’antan ? Ou encore, comme plusieurs le craignent, faire de cet espace vert un nouveau développement résidentiel à forte densité ? Impossible de savoir.

« L’entreprise confirme l’acquisition, mais n’est pas encore prête à communiquer ses intentions pour le moment, affirme sa porte-parole, Eva Hartling. La réflexion se poursuit. Plus de détails seront communiqués dans les prochains mois. »

Au nom de M. Pathy lui-même, le porte-parole Philippe Gervais, s’est limité pour sa part à dire par écrit que l’homme d’affaires « croit en l’importance de préserver le caractère et la beauté naturelle de la région du lac Brome ». 

Et que, « pour le moment », ce dernier ne chérissait aucune intention de développement du terrain, d’une superficie évaluée par la Ville à 5,3 millions de pi2 (ou 121,3 acres).

Des voisins inquiets

Des informations reçues avec un mélange d’espoir et d’inquiétude de la part de résidents voisins du golf impliqués dans le Comité de sauvegarde d’Inverness. 

Depuis trois ans, ce regroupement fait pression afin que les élus de la municipalité de 6000 habitants modifient le zonage afin de retirer au golf l’usage d’« unifamilial isolé » qui ouvrirait la porte au développement résidentiel.

En entrevue avec Le Journal, le maire de Lac-Brome, Richard Burcombe, tente de se faire rassurant. Il rappelle que si une ville a des droits en matière de zonage, le propriétaire d’un terrain en a également. 

Il jure par ailleurs n’avoir aucune idée des projets à venir de Mavrik Immobilier. Néanmoins, il se dit rassuré par le fait qu’il connaît la famille Pathy. 

« Les parents de Mark sont propriétaires de l’Auberge West Brome. Je les connais, ce sont des gens bien. [...] Je n’ai pas d’information privilégiée, mais s’il y a développement, je n’ai pas de doute que ce sera très civilisé. »

Une main tendue

Résident de l’avenue Stonehaven, qui borde l’ancien terrain de golf, Benoit Bourgon demande tout de même à être rassuré. « Je veux bien que le maire ait confiance et qu’il promette de nous consulter. Mais en attendant, malheureusement, nous n’avons aucune assise légale sur laquelle nous appuyer pour nous prémunir contre le souhait d’un promoteur de vouloir y faire un jour un nouveau développement résidentiel. »

Porte-parole du comité de sauvegarde, Chantal Brodeur partage son inquiétude. « Au cours des dernières années, dit-elle, nous avons eu vent d’un projet de 350 nouvelles maisons sur ce terrain. Je suis venue ici pour ma retraite. Ce n’est pas le genre de développement que nous souhaitons ».

Pour être rassurée, elle ne souhaite qu’une chose : avoir la chance de rencontrer M. Pathy, une fois qu’il sera revenu sur Terre. « On nous dit qu’il a des belles valeurs, qu’il a un esprit communautaire [...] Au fond, on lui tend la main, on souhaite juste le rencontrer, simplement, comme on le fait entre nouveaux voisins. »

Qui est ce multimillionnaire Mark Pathy ? 

Club de golf Inverness
Photo courtoisie

Âge : 52 ans

Né en juillet 1969, de Constance et Laurence Pathy, propriétaire de l’Auberge West Brome.

Marié et père de trois enfants

Études :

Titulaire d’un baccalauréat de l’Université de Toronto 

Titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD).

Vie professionnelle :

PDG de Mavrik Corp., une société d’investissement privée.

Ex-président et chef de la direction de Fednav International et ex-cochef de la direction de sa société mère Fednav Limited.

Conseils d’administration :

Président du conseil d’administration de Stingray Digital Group.

Administrateur des conseils d’administration de : 

Fednav Limited

L’organisme Dans la rue

La Fondation de l’Hôpital pour enfant de Montréal

La Pathy Family Foundation

Club de golf Inverness 

Type : ancien 18 trous, club semi-privé

Superficie : 5,3 millions de pi2 ou 121,3 acres

Propriétaire : Gestion Marc Fontaine 

Acquéreur : Mavrik Immobilier, filiale de Mavrik Corp.

Date d’acquisition : 31 mars 2022

Prix de vente : 7,58 M$

Droits de mutation : 214 553 $

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.