/sports/hockey
Navigation

Un futur à Montréal pour Rafaël Harvey-Pinard?

Americans vs Rocket
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Pendant son mandat comme directeur général du Canadien, Marc Bergevin n’est jamais parvenu à repêcher un joueur québécois ayant réussi à s’établir à Montréal à long terme. En attendant l'éclosion espérée de Joshua Roy, l’irréductible Saguenéen Rafaël Harvey-Pinard pourrait toutefois sauver ce triste bilan.

Grâce à sa fougue et à son travail acharné, «RHP» connaît une deuxième saison professionnelle particulièrement productive avec le Rocket de Laval. L’attaquant de 23 ans a inscrit 18 buts et totalisé 46 points en 59 joutes avec le club-école du CH. Pourtant, cet ancien choix de septième ronde, 201e au total de l’encan de 2019, n’a pas toujours été vanté pour ses prouesses offensives.

• À lire aussi: Canadien 0 - Maple Leafs 2

«Il n’est pas flashy, a résumé vendredi son entraîneur-chef, Jean-François Houle, en conférence de presse, après un but de Harvey-Pinard marqué en prolongation dans une victoire de 4 à 3 contre les Americans de Rochester. Ce n’est pas un gars qui va ressortir, et que tu vas dire: “Wow, quelle belle feinte!”.»

En raison de la saison mouvementée du Tricolore, la stabilité s’est faite rare à Laval cette saison. Pas moins de 44 patineurs différents y ont évolué, et aucun n’a été plus constant offensivement que Harvey-Pinard. Il a récolté en effet 30 points à ses 25 dernières joutes.

«Ce sont les petits détails qui [font de lui] un joueur très efficace», a résumé Houle.

Un favori de la foule

Quelques jours après avoir réussi son premier match de quatre points en carrière dans une victoire du Rocket contre les Americans, Harvey-Pinard en a rajouté vendredi en jouant les héros en prolongation, contre ces mêmes rivaux.

L’ailier de 5 pi 9 po s’est d’abord fait complice du but égalisateur de Sami Niku, avant de compléter un superbe jeu amorcé par ce dernier en période supplémentaire. «RHP» a fait bondir les partisans de la formation lavalloise de leur siège, lui qui est devenu un favori de la foule en moins de 100 parties avec l’équipe.

«Sami [Niku] m’a fait une passe parfaite sur ma palette, a lancé humblement Harvey-Pinard. J’avais un filet désert devant moi. C’était un excellent jeu de sa part, et une victoire importante pour nous.»

• À lire aussi: Vaive passe le flambeau à Matthews

Chaude bataille

Une poignée de rencontres étant à disputer au calendrier de la Ligue américaine de hockey, le Rocket a les yeux rivés sur les séries éliminatoires, mais il devra lutter avec quatre autres équipes pour s'y tailler une place. Seulement quelques points séparent les deuxième et sixième échelons de la section Nord.

Quant à lui, Harvey-Pinard fera tout son possible pour convaincre l'état-major du Tricolore de lui faire confiance dès la saison prochaine. Il n’avait certainement pas fait mauvaise figure à son baptême de feu avec le CH, marquant un but en trois rencontres, entre le 28 décembre et le 1er janvier.

Qui sait? «RHP» pourrait devenir le premier joueur québécois repêché par le Canadien depuis Charles Hudon, en 2017-2018, à disputer une saison complète à Montréal... et à représenter un rare succès québécois pour Bergevin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.