/news/politics
Navigation

Des garderies en milieu familial... hors des maisons

Le ministre de la Famille présentera un projet pilote aujourd’hui

Periode des questions
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Dans le cadre d’un projet pilote, Québec permettra à des garderies en milieu familial de s'installer à l’extérieur des résidences privées pour favoriser la création de nouvelles places, a appris Le Journal.

• À lire aussi - «C'est une arnaque»: une autre garderie aurait floué des parents

Selon nos informations, des responsables de services de garde éducatifs en milieu familial (RSG) seront désormais autorisées à pratiquer leur métier hors de leur domicile.

De passage au Témiscouata aujourd’hui, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, donnera le feu vert à cette offre de places, qui prendra la forme de nombreux projets pilotes dans tout le Québec.

Les RSG pourront ainsi accueillir des tout-petits dans une salle communautaire ou un local fourni par la Ville.

Une nouvelle formule qui risque de plaire aux petites municipalités qui n’ont pas suffisamment de bambins pour justifier la construction d’un CPE ou d’une garderie.

Des RSG pourront même œuvrer dans les locaux d’une entreprise ou d’un établissement de santé soucieux d’offrir un milieu de garde aux enfants de ses employés.

Ce sont les bureaux coordonnateurs qui seront chargés d’autoriser et d’encadrer les projets.

Solitude

La garde éducative en milieu familial a souvent été critiquée pour son manque de souplesse et sa rigidité. 

D'ailleurs, bon nombre de garderies en milieu familial ont fermé leurs portes depuis 2015, laissant des milliers de parents sans place pour leur progéniture.

Durant les consultations publiques sur le projet de loi 1, visant à compléter le réseau des services de garde à la petite enfance, des travailleuses ont fait part de leur isolement et de la solitude qui vient parfois avec la profession de RSG.

Travailler en équipe

Dorénavant, elles pourront se regrouper pour travailler en équipe de deux. Plus encore, jusqu’à quatre travailleuses seront autorisées à unir leurs forces pour offrir une garderie avec des horaires étendus, à raison de deux RSG par période de garde.

Celles qui choisiront ces nouvelles voies conserveront tout de même leur statut de travailleuse autonome, selon nos informations.

Le gouvernement Legault a promis de créer 38 000 nouvelles places en installation d’ici 2025. 

Mais le milieu familial reste une option très répandue. Plus de 65 700 petits Québécois fréquentent actuellement un service de garde en milieu familial. 

Garderies familiales: Projet pilote   

  • Les responsables de services de garde éducatifs en milieu familial (RSG) pourront accueillir des tout-petits dans une salle communautaire, un local fourni par la Municipalité, dans les locaux d’une entreprise ou d’un établissement de santé.  
  • Les bureaux coordonnateurs seront responsables d’autoriser et d’encadrer les projets.  
  • Les RSG pourront se regrouper pour travailler en équipe de deux.   
  • Jusqu’à quatre RSG seront autorisées à unir leurs forces pour offrir une garderie avec des horaires étendus, à raison de deux RSG par période de garde.    
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.