/sports/opinion/columnists
Navigation

Précieux points à l’étranger pour le CF Montréal

Coup d'oeil sur cet article

À la lumière du début de match entre le CF Montréal et les Red Bulls de New York, samedi, rien n’indiquait que les hommes de Wilfried Nancy puissent sortir du Red Bull Arena avec un ou des points en banque.

Les 30 premières minutes de la rencontre ont été assez compliquées pour les visiteurs, qui n’ont pas été en mesure de gérer leur adversaire ni de s’installer dans le match. C’était prévisible, les Red Bulls ont amorcé l’affrontement avec un grand enthousiasme, une grande énergie, et ils ont posé beaucoup de problèmes au club montréalais. 

New York a eu plusieurs occasions de traverser et de pénétrer le bloc défensif de Montréal pour ainsi construire son attaque et amener des joueurs devant ou dans la surface de réparation de la formation québécoise. Cela créait des situations difficiles pour la défensive et le gardien Sebastian Breza.

Et cette fois-ci, Victor Wanyama n’a pas été aussi efficace défensivement qu’à son habitude. Encore une fois, cependant, il n’y avait pas beaucoup d’aide autour de lui. 

Mais d’une façon ou d’une autre, Montréal a été en mesure de garder le pointage à 1 à 0 après la première demie, ce qui donne toujours une chance de revenir dans le match.

Plus en confiance

Puis, le CF Montréal a commencé à être un peu plus confiant et a obtenu des opportunités offensives. Par la suite, Rudy Camacho a marqué le but égalisateur et l’impression que l’on avait, c’est que ce match resterait à égalité jusqu’à la fin. Mais on sait que dans cette ligue, la possibilité de toucher plusieurs fois la cible est toujours présente. De plus, quand Djordje Mihailovic et Kei Kamara s’impliquaient un peu plus offensivement, le CF Montréal a été capable de faire reculer les Red Bulls et de devenir plus dangereux.

Revenons au but de Camacho. On sait tous que le parcours du joueur français a été inconstant à Montréal. Mais s’il y a une chose qu’il est en mesure de bien faire, c’est d’être dangereux sur les phases de jeux arrêtés ou sur les centres. Il s’est retrouvé dans la surface de réparation en continuation d’un jeu arrêté et, en raison du mauvais marquage des favoris locaux, il s’est retrouvé seul devant le filet. Il y est allé d’un excellent placement de tête.

Puis, une dizaine de minutes plus tard, nous avons été témoins d’une grande erreur, comme on en voit peu souvent de la part du gardien des Red Bulls, qui est habituellement très fiable. Ceci a donné la victoire au CF Montréal.

Moins difficile qu’avant

Si, pendant longtemps, obtenir des points sur les gazons adverses était très difficile, je pense que depuis quelques années, on voit de plus en plus d’équipes s’imposer sur le terrain de leur rival, et ce, dans toutes les ligues du monde.

Je crois qu’en raison de l’avancement scientifique, les joueurs sont de mieux en mieux capables de gérer leur fatigue et les matchs, l’un après l’autre.

De plus, avec un changement de règlement de la FIFA il y a plusieurs années, celui de donner trois points pour une victoire au lieu de deux, les équipes à l’étranger essaient d’en faire plus pour aller chercher le gain. Ceci a grandement aidé. 

Un autre changement a été l’implantation de la reprise vidéo (VAR), puisque je sais, avec mon expérience, que l’arbitre est toujours un peu plus favorable envers l’équipe locale.

Maintenant, même si obtenir des points à l’étranger semble moins compliqué, on s’attend à plusieurs bons résultats lors des prochains matchs de l’équipe au Stade Saputo, où seront disputés trois des quatre prochains duels du CF Montréal.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.