/entertainment
Navigation

«Star Académie»: des choix stratégiques

Coup d'oeil sur cet article

Les quatre Académiciens ont dû travailler des chansons, dans la quotidienne de mardi, en vue de la demi-finale de dimanche prochain. Des choix stratégiques autant pour mettre leur voix en valeur que pour plaire au public. 

• À lire aussi: «Star Académie»: Eloi, Krystel, Camélia et Olivier en demi-finale

• À lire aussi: Atteinte de la COVID, Marie-Élaine Thibert ratera le Variété de Star Académie

• À lire aussi: «Star Académie»: deux places pour quatre Académiciens

À la place des évaluations habituelles, les Académiciens ont été conviés à une séance de travail avec les trois profs en vue de préparer leur moment en solo lors du prochain variété.

Camélia Zaki était partie sur l’idée de reprendre «Je suis malade», de Serge Lama, que Lara Fabian a déjà si brillamment interprété. Sa prestation n’a impressionné personne, et Gregory Charles lui a rapidement conseillé d’aller puiser dans un autre répertoire.

Avec Lara, ils ont évoqué l’idée de lui faire chanter «Quand on n’a que l’amour», de Jacques Brel. La jeune femme l’a essayé sans être convaincue, préférant porter son choix sur une autre chanson en anglais. Greg était sceptique, et rien n’est finalement encore décidé.

Krystel Mongeau a aussi cédé aux propositions du corps professoral. Son interprétation de «Cry Pretty», de Carrie Underwood, était loin d’être parfaite. Guylaine Tremblay lui a surtout fait comprendre qu’il était temps pour elle de chanter en français. Plusieurs titres comme «Je m’arrêterais pas de t’aimer», de Lara Fabian, ou «L’hymne à l’amour», de Piaf lui ont proposé. Krystel, qui souhaite montrer une facette différente de son talent, a finalement arrêté son choix sur «Je ne t’aime plus», de Mario Pelchat. 

  • Écoutez le segment culturel de Marika Simard diffusé chaque jour en direct 6 h 35 sur QUB radio :   

Des gars solides

Eloi Cummings a compris qu’il devait dévoiler une autre étendue de son talent vocal pour le prochain variété. Il a opté pour «L’opéra du mendiant», de Nicola Ciccone, qui lui permet de pousser la note. Les profs ont trouvé que la chanson lui allait comme un gant. «Tu m’as décoiffé dès le premier refrain, a ajouté Greg en rigolant. Il va falloir commencer le premier refrain plus doux, et y aller graduellement.»

Enfin, Olivier Bergeron a souhaité présenter une composition de son cru. Mais après avoir chanté «Dans un vieux placard», les profs étaient déboussolés devant la gravité des paroles, qui représentent son état d’esprit avant d’entrer à l’Académie.

«J’ai rarement vu quelqu’un d’aussi blessé qui voulait guérir», a lancé Lara Fabian, avant de lui conseiller de mettre un peu plus d’espoir dans son texte.

«C’est vraiment inspirant, a avancé Gregory Charles en discutant avec Olivier. Mais ta chanson n’est pas à la hauteur du gars que tu es rendue aujourd’hui.» Il lui a proposé de reprendre «Cette voix», de Gerry Boulet. Après l’avoir écouté et essayé de l’interpréter, Olivier a finalement décidé de garder cette proposition.

Pour mémoire, lors de la demi-finale, les votes du public détermineront le premier finaliste, alors que les profs choisiront le second.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.