/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les hôpitaux de Québec fortement sollicités

Coup d'oeil sur cet article

La situation se dégrade dans les hôpitaux de la région de Québec alors que le nombre de patients admis avec la COVID-19 se rapproche des sommets de la cinquième vague et que les urgences sont elles aussi fortement sollicitées.

• À lire aussi: Sixième vague de la COVID-19: pas de mot d’ordre pour le long congé

• À lire aussi: COVID-19: le Québec compte plus de 2000 hospitalisations

• À lire aussi: COVID-19: le nombre d’hospitalisations va continuer d’augmenter

Après une accalmie, les hospitalisations sont en hausse constante depuis trois semaines dans la Capitale-Nationale. En date de mardi, 246 personnes étaient alitées avec la COVID-19, près du record de 266 hospitalisations atteint le 24 janvier dernier.

Le nombre de personnes aux soins intensifs est toutefois près de deux fois moins élevé, signe que les défis de cette nouvelle vague sont différents.

Charge de travail élevée

La région de Chaudière-Appalaches, elle, a connu lundi son plus grand nombre de patients hospitalisés avec la COVID-19 durant la pandémie, 130. Parmi eux, seule une personne était aux soins intensifs.

Même si une proportion de ces patients reçoivent des soins pour un problème autre que le coronavirus, « le fait d’avoir un nombre important de patients demandant l’application et la gestion de mesures particulières sollicite énormément les équipes de soins et médicales », affirme Mireille Gaudreau, porte-parole du CISSS de Chaudière-Appalaches. 

La charge de travail est élevée, d’autant plus qu’un nombre important de travailleurs sont en isolement, ajoute-t-elle.

Au même moment, la capacité des urgences est dépassée dans de nombreux établissements, avec une occupation qui atteignait par exemple 116 % à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, et 138 % à l’Hôtel-Dieu de Lévis, aujourd'hui.

Pas plus de délestage

Malgré cela, « il y a très peu de délestage supplémentaire » jusqu’à présent, selon Michèle Schaffner-Junius, conseillère en affaires publiques au CHU de Québec. « Nous modulons nos activités au jour le jour pour l’éviter. Nos niveaux d’activités sont similaires à ceux communiqués en mars dernier », dit-elle.

Au CIUSSS de la Capitale-Nationale, le Dr Jacques Girard, adjoint médical au directeur régional de santé publique, parle d’une situation qui n’est pas alarmante pour le moment, notamment parce que 66 % des habitants de la région ont reçu la dose de rappel du vaccin ou ont pris rendez-vous pour la recevoir, soit plus que la moyenne provinciale de 62 %.

Mais il faudra faire preuve de jugement pour les rassemblements du long congé pascal, invite-t-il. « Le mot d’ordre, c’est que si vous êtes le moindrement symptomatique, essayez peut-être de reporter votre réunion familiale. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.