/finance/business
Navigation

Le gestionnaire des actifs de Fitzgibbon détient des millions dans Lion

Le constructeur de bus électriques profite d’un programme d’aide de Québec

GEN - ANNONC DE LA COMPAGNIE ÉLECTRIQUE LION
Photo Martin Alarie Le président de Lion, Marc Bédard, entouré des ministres Benoit Charette, Sylvie D’Amours et Pierre Fitzgibbon, ainsi que de la vice-présidente d’Hydro-Québec, Claudine Bouchard, lors d’une annonce de la Compagnie Électrique Lion, en novembre 2019.

Coup d'oeil sur cet article

L’administrateur Michel Ringuet, mandataire de la fiducie sans droit de regard du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, détenait à la fin décembre par le biais d’une autre entreprise pour plus de 14 millions $ CAN en valeur marchande d’actions de la Compagnie Électrique Lion, qui a été propulsée par le gouvernement Legault en 2021.

• À lire aussi: Mandataire de sa fiducie: M. Fitzgibbon a coupé les ponts avec M. Ringuet

• À lire aussi: Québec pousse vers la faillite Autobus Thomas

Ces derniers jours, le manufacturier québécois de véhicules électriques a publié la première circulaire de sollicitation de son histoire en prévision de l’assemblée annuelle de ses actionnaires du 6 mai prochain. 

Rappelons que Lion a profité, en 2021, de 100 M$ en prêts de Québec et d’Ottawa avant de faire son introduction en Bourse, en plus d’être avantagée par le programme provincial d’aide pour l’achat d’autobus scolaires électriques, qui exige que les véhiculent soient fabriqués au Canada. 

  • Écoutez Yves Daoust, directeur de la section Argent du journal de Montréal et du Journal de Québec, sur QUB radio :   

Le concessionnaire de Drummondville, Autobus Thomas, a d’ailleurs récemment lancé un cri du cœur dans Le Journal afin que Québec révise ce programme, autrement, la direction prévoit déclarer faillite d’ici janvier.

Dans la circulaire, on peut lire que M. Ringuet est membre du conseil d’administration de Lion depuis 2017 et administrateur principal du conseil depuis mai 2021. 

Au 31 décembre, il détenait via la compagnie Capital Mimar, dont il est président et actionnaire majoritaire, 1,17 million d’actions ordinaires du manufacturier pour une valeur de 11,61 M$ US (14,6 M$ CAN). 

«M. Ringuet contrôle directement et indirectement la majorité des actions avec droit de vote de Capital Mimar Inc», précise le document.

Ce dernier mentionne également que la Corporation Énergie Power (Power Corporation) possède 35,4 % des actions en circulation. Selon la valeur du titre à la bourse, hier, cela représentait environ 630 M$ CAN.

Pour M. Ringuet, si son entreprise détient toujours le même nombre d’actions, elle possède, aujourd’hui, plus ou moins 11 M$ CAN de Lion en raison de la baisse du titre, ces derniers mois. 

L’an dernier, le ministre de l’Économie avait confirmé au Journal avoir rencontré M. Ringuet lors d’une soirée privée en juin 2020, malgré le fait que les deux hommes devaient limiter leurs contacts, en raison de directives éthiques. 

Pas de conflit d’intérêts

Pour le professeur et expert en éthique de l’UQAM, Michel Séguin, il est difficile de démontrer qu’il pourrait y avoir un réel conflit d’intérêts ou une apparence de conflit d’intérêts dans ce dossier. 

« M. Fitzgibbon ou des personnes qui lui sont proches ne doivent toutefois pas avoir des intérêts personnels [dans Lion] », prévient-il. 

Le bureau du ministre de l’Économie n’a pas répondu au courriel du Journal. Il n’a aussi pas été possible de joindre M. Ringuet.

Les mieux payés

Dans la circulaire de Lion, on apprend que les cinq dirigeants les mieux payés se sont partagé 4,24 M$ US (5,3 M$ CAN) en salaires, avantages et primes. 

Le président et fondateur, Marc Bédard, a reçu 587 114 $ US (737 600 $ CAN), une hausse de 167 % par rapport à 2020. La valeur marchande de ses actions s’élevait en décembre à plus de 330 M$ CAN. 

Le manufacturier a également octroyé des « attributions fondées sur des options » de 1,96 M$ US (2,5 M$ CAN) au chef des affaires commerciales, Brian Piern, « pour le motiver à conclure un contrat de travail à temps plein avec la société ». Sa rémunération totale a atteint 2,39 M$ US (3 M$ CAN).

M. Piern ne pourra toutefois pas profiter de ses options avant que la valeur du titre atteigne 18,69 $ US (23,5 $ CAN). En 2021, Lion a réalisé une perte de plus de 43 M$ US (54 M$ CAN).

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.