/news/society
Navigation

Troisième lien: un projet brouillon, selon les partis d'opposition

Coup d'oeil sur cet article

«Bidule», «mirage électoral», projet dessiné sur une «napkin»: les partis d’opposition ont rivalisé d’ingéniosité pour dénoncer la nouvelle mouture du tunnel Québec-Lévis.

• À lire aussi: Troisième lien: des retards déplorés du côté de Lévis

• À lire aussi: Oups: une image truffée d'erreurs pour le 3e lien

Sans surprise, la version revue et corrigée du troisième lien présentée par Québec jeudi n’a pas convaincu les adversaires de la CAQ.  

«Aujourd’hui, ce qu’on voit, c’est que c’est une quatrième napkin qui a été utilisée pour essayer de corriger le tir et de s’en aller en campagne électorale avec quelque chose à proposer pour 2032, qui a l’air un peu plus crédible et un peu moins coûteux», a commenté le chef parlementaire du PQ, Joël Arseneau, peu après la conférence de presse des ministres Bonnardel et Guilbault.  

Il estime que le gouvernement Legault est présentement «en mode rattrapage, réparer les pots cassés, parce que leur dernière mouture, celle de mai 2021, avait essentiellement fait l’unanimité contre elle».  

Également opposés au troisième lien, les libéraux parlent aussi d’un travail brouillon. «Il y a moins d’un an, on nous présentait un projet pharaonique imaginé sur un coin de table et aujourd’hui on nous propose un nouveau projet toujours sans étude, sans plan et sans devis. C’est vraiment n’importe quoi!», affirme son porte-parole en matière de transports, André Fortin.

«Ce n'est plus un bitube, moi, j'appellerais un bidule, parce qu'on a l'impression que c'est une espèce de hochet en vue de la campagne électorale pour que la Coalition Avenir Québec renie un autre de ses engagements», a raillé le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, dont la formation privilégie un pont à l’est.  

M. Duhaime s’est d’ailleurs questionné sur l’absence du premier ministre François Legault à l’événement. «Est-ce que c'est parce que M. Legault sait qu'on est en train, encore une fois, de mentir aux Québécois et qu'il ne veut pas porter l'odieux puis il ne veut pas avoir des citations pour la grande annonce, pour qu'on puisse lui remettre sur le nez dans quelques mois? La question se pose», a-t-il déclaré.  

Transport en commun

Pour Québec solidaire, l’abandon des voies réservées au transport en commun pour une priorité accordée aux autobus en périodes de pointe constitue un recul inacceptable.  

«Décidément, ce gouvernement-là, en présentant un cinquième projet en quatre ans, ne se tanne pas d'avoir l'air ridicule. Ils ont réussi à faire un projet qui est encore pire que le précédent, un projet qui, pour sauver de l'argent, va sabrer dans la seule affaire qui avait le quart d'un millième d’une fraction de bon sens: le transport en commun», a dénoncé le député solidaire responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sol Zanetti.  

«Pendant que la CAQ est en train d'essayer de vendre un projet qui ne se peut pas, ce mirage électoral là, pendant qu'ils sont en train de faire ça, ils ne sont pas en train de trouver des vraies solutions pour régler la congestion sur les ponts», a-t-il ajouté.   

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.