/news/transports
Navigation

3e lien: une nouvelle version plus modeste et moins chère

Le projet de 7 G$ aura des voies réservées aux autobus, mais pas en tout temps

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Entre 1996 et 2019, le débit journalier de véhicules sur les ponts a augmenté de 23 %. On voit ici le pont Pierre-Laporte à l’heure de pointe mercredi après-midi.

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle version « bitube » du tunnel Québec-Lévis coûtera moins de 7 milliards $ et pour assurer une meilleure fluidité, des voies seront réservées aux autobus seulement pendant les heures de pointe, a appris notre Bureau parlementaire.

• À lire aussi: 2 tunnels: «Plus économique et plus sécuritaire»

• À lire aussi: Un 3e lien à deux tubes pour diminuer les coûts

Après avoir situé le coût d’une première version du projet entre 7 et 10 milliards $ l’an dernier, le gouvernement Legault indiquera aujourd’hui de façon beaucoup plus précise ce qu’il en coûtera pour concrétiser sa promesse du troisième lien, de centre-ville à centre-ville.

De sources sûres, ce coût fixe prendra aussi en considération les risques associés à la réalisation d’un pareil mégaprojet.

Le choix d’un tunnel à deux tubes, au lieu du plus gros monotube au monde à deux étages présenté en mai 2021, devrait faciliter sa réalisation tout en diminuant les coûts, puisque davantage d’entreprises ayant une expertise en la matière pourront essayer de se lancer dans l’aventure, nous assure-t-on.

Aux heures de pointe

Contrairement à la mouture précédente, certaines voies seront réservées aux autobus, mais pas en tout temps. Il n’y aura donc pas de voie réservée exclusivement au transport en commun.

Le ministère des Transports s’appuiera plutôt sur la gestion dynamique des voies, pour qu’au moins une voie soit réservée aux autobus pendant les heures de pointe, au cours desquelles les camions lourds n’auront pas accès au tunnel.

Notre Bureau parlementaire a aussi mis la main sur un argumentaire auquel le ministre des Transports, François Bonnardel, et la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, pourront se référer lors de la présentation de la nouvelle mouture du projet prévu à 13 h, à Lévis.

Capacité dépassée

Pour justifier la pertinence de son mégaprojet, le gouvernement Legault avancera entre autres que d’ici 2036, 36 800 déplacements interrives additionnels viendront empirer le trafic, qui a augmenté de plus de 20 % en près de 20 ans sur les deux ponts vieillissants actuels.

Quelques années à peine après l’inauguration du tunnel, Québec estime que 143 000 véhicules par jour traverseront le pont Pierre-Laporte, alors qu’il a été conçu pour un débit quotidien de 90 000 véhicules et qu’on en enregistre 126 000 par jour. 

À titre comparatif, le débit journalier moyen sur le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine est de 121 000 véhicules dans la grande région de Montréal, qui peut compter sur 34 ponts pour une population de 4 millions d’habitants.

Sans François Legault

Le premier ministre François Legault, qui avait participé au dévoilement du Réseau express de la Capitale (REC) en mai dernier, ne participera pas à ce que son gouvernement considère comme une « mise à jour ».

Les maires de Québec et de Lévis, qui ont eu droit à une présentation privée mardi, assisteront à l’annonce gouvernementale.


LES ARGUMENTS DE LA CAQ  

Quelques exemples des raisons en faveur du 3e lien  

  • Le débit actuel du pont Pierre-Laporte est de 126 000 véhicules par jour, alors qu’il a été conçu pour 90 000, et que 143 000 véhicules devraient y circuler en 2036.      
  • À titre comparatif, le débit journalier moyen sur le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine est de 121 000 véhicules ; le pont Mercier : 71 000 ; le pont Victoria : 23 600.      
  • La grande région de Montréal compte sur 34 ponts pour une population de 4 millions d’habitants, comparativement à deux liens interrives entre Québec et Lévis.      
  • Le parcours de centre-ville à centre-ville pour les autobus sera de 8,3 km par rapport à 26 km avec les ponts actuels.      
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.