/misc
Navigation

3e lien : la CAQ améliore son projet

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle mouture du troisième lien comporte deux améliorations : la diminution du coût et des risques, puis une gestion des voies qui favorisera davantage le transport en commun que l’auto solo.

Dorénavant, il n’y aura pas de voie réservée aux autobus électriques en tout temps. Soit. 

Mais aux heures de pointe, oui. Et c’est à ces moments-là que ça compte.

Les opposants ne peuvent plus vraiment railler que c’est un projet d’abord pour les automobilistes.

Puisqu’il s’agit d’un tunnel à seulement deux voies dans chaque direction, ça signifie qu’aux heures de trafic plus dense, il n’y aura qu’une seule voie pour les automobilistes en solo.

Les usagers conservent la possibilité de prendre leur véhicule selon leur besoin. 

Ils sauront par contre qu’ils risquent davantage d’être ralentis que ceux qui embarqueront dans un autobus dont la voie est réservée.

Cette voie pourrait être accessible aussi au covoiturage.

  • Écoutez aussi la rencontre Rémi Nadeau et Antoine Robitaille diffusée chaque jour en direct 19 h via QUB radio :

Coût plus raisonnable

L’idée de devoir creuser le plus gros diamètre de tunnel au monde au coût possible de 10 milliards $ tournait à la caricature, et rebutait des citoyens pas nécessairement réfractaires à un troisième lien.

Bien sûr, il est permis de douter de « l’estimation » de 6,5 milliards $ que le gouvernement Legault a présentée pour son nouveau bitube.

Mais il y avait le même scepticisme avec la fourchette de 7 à 10 milliards $ du scénario précédent, qui faisait craindre des coûts de 12 ou 13 milliards $. 

La proportion n’est plus la même.

Sinon quoi ?

Un nouveau lien reliant les centres-villes diminuera la circulation sur l’axe ouest pour mieux la répartir.

Puis, les partis d’opposition qui qualifient le troisième lien « d’inutile » et « ridicule » auront fort à faire pour trouver une meilleure proposition d’offre de transport en commun reliant les rives d’ici l’élection. 

Pour éviter qu’un trajet d’autobus entre les deux pôles prenne 45 minutes, il faut forcément couper la distance qu’entraîne le détour à l’ouest, ce que fait le tunnel.

Sinon quoi ? Des turbo bus ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.