/sports/hockey/canadiens
Navigation

Guy Carbonneau honoré à Sept-Îles

Coup d'oeil sur cet article

Le célèbre numéro 21 du Canadien de Montréal, Guy Carbonneau, a été honoré jeudi soir dans sa ville natale à Sept-Îles, sur la Côte-Nord, où il avait donné ses premiers coups de patin au sein de l’association de hockey mineure de la ville. 

• À lire aussi: Les hommages pleuvent pour Mike Bossy

• À lire aussi: Des photos de Mike Bossy très spéciales pour Martin St-Louis

• À lire aussi: Le grand retour de Price

L’organisation a ainsi créé une bannière pour souligner l’intronisation de l’ancien capitaine du Tricolore au Temple de la renommée du hockey, en novembre 2019.

«C’est une fierté, c’est un peu comme les joueurs de la Côte-Nord. C’est une personne travaillante, un acharné, un combattant, il ne lâchait jamais», a souligné le président de l’association de hockey mineur de Sept-Îles, Steve Lebel.

Celui qui a aussi été entraîneur-chef du Canadien de Montréal a marqué plusieurs générations dans sa ville natale.

«Un gars excessivement généreux, Guy Carbonneau. Un ambassadeur pour le hockey, non seulement pour le Québec, le Canada, les Septiliens, mais partout sur la planète. C’est probablement le premier joueur à qui on a attribué un mérite d’attaquant défensif et offensif», a observé le maire de Sept-Îles, Steve Beaupré qui, comme tant d’autres jeunes hockeyeurs, a participé à l’école de hockey estival de Guy Carbonneau.

GRACIEUSETÉ

GRACIEUSETÉ

La mère de Guy, Mary, a assisté à la cérémonie, elle qui n’a jamais compté ses heures pour ses enfants et les jeunes hockeyeurs de Sept-Îles.

«J’étais toujours prête. Quand ce n’était pas les pratiques, c’était les games. J’en avais quatre qui jouaient. J’étais ici à 5 h l’après-midi. L’un jouait à 5 h, l’autre à 6 h, l’autre à 7 h, l’autre à 8 h. Les fins de semaine, c’était pareil. J’étais dans le comité en plus. On avait bien des fins de semaine aux hot-dogs et aux patates frites», a-t-elle raconté.

Guy Carbonneau a fait des heureux en donnant publiquement son appui au projet de construction d’un nouvel aréna à Sept-Îles pour remplacer une infrastructure désuète et inconfortable.

«Je pense qu’on est rendu là. On est en 2022. L’aréna a quand même fait ce qu’il avait à faire», a-t-il souligné.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.