/entertainment/multimedia
Navigation

Chez Padré: Serge Fiori veut savoir

Le musicien lance une websérie d’entrevues

Serge Fiori Chez Padré
Photo courtoisie, Serge Fiori Serge Fiori a rencontré l’ancien maire de Québec, Régis Labeaume, dans sa nouvelle websérie Chez Padré.

Coup d'oeil sur cet article

« Ce projet-là a changé ma vie », dit Serge Fiori sur la nouvelle websérie Chez Padré avec Serge Fiori qui présente 11 grandes entrevues où le musicien joue pour la première fois le rôle de l’intervieweur.  

Cela faisait plusieurs années que Serge Fiori caressait l’idée de « changer de chaise » en posant lui-même des questions à des invités. « Quand tu fais des entrevue à ton nom, ça t’isole en quelque part, mentionne-t-il en entrevue au Journal. Tu parles juste de toi et j’étais un peu tanné de ça. Je voulais faire parler les autres. » 

L’ancien leader du groupe Harmonium a approché une dizaine de personnalités qu’il souhaitait inviter chez lui, au Lac-Saint-Jean. Toutes ont accepté et se sont livrées comme jamais. 

La dernière entrevue de Michel Côté

Parmi les 11 invités de cette première saison, on retrouve l’acteur Michel Côté. Quand ce dernier a annoncé récemment qu’il se retirait de la vie publique en raison de graves problèmes de santé, Serge Fiori mentionne avoir été « jeté à terre ». 

« Michel est un être grandiose, dit-il. On lui a parlé pour savoir ce qu’il voulait que l’on fasse avec l’entrevue. Il voulait qu’on la diffuse, car c’est la dernière entrevue qu’il a faite. Maintenant, on prie pour sa guérison. Il est en traitement et on peut juste espérer qu’il descende au Lac cet été en bateau et qu’il vienne nous voir. » 

Les autres invités de cette première saison sont Guylaine Tremblay, Normand Brathwaite, Luc Picard, Luc Dionne, Isabel Richer, Michel Barrette, France Castel, Régis Labeaume, Anne Dorval et Louis-Jean Cormier. 

Guylaine Tremblay est l'une des 11 invitées de la première saison de Chez Padré.
Photo Courtoisie
Guylaine Tremblay est l'une des 11 invitées de la première saison de Chez Padré.

Pause pandémique

Le titre Chez Padré vient d’un surnom récent que Serge Fiori s’est fait donner par quelques jeunes musiciens avec qui il a travaillé, dont Louis-Jean Cormier et Alex McMahon. « Ils se sont mis à m’appeler Padré », dit-il en souriant. 

Les épisodes ont été enregistrés sur une période de quatre à cinq mois, à l’été 2021. « Il y avait comme eu une pause [de la pandémie] l’été passé, explique Serge Fiori. Aujourd’hui, je suis venu à Montréal [pour annoncer le projet Chez Padré] parce que je reste au Lac. Et je paranoïe ma vie! J’ai peur [d’attraper la COVID], ça n’a même pas de bon sens. C’est quelque chose. Et là, je regarde les épisodes. On se saute dans les bras, on s’embrasse, on se taponne. Je fais : ben voyons donc! On n’y avait même pas pensé une seconde. » 

Michel Côté s'est confié pour la dernière fois en entrevue avec Serge Fiori.
Photo Courtoisie
Michel Côté s'est confié pour la dernière fois en entrevue avec Serge Fiori.

Aucune aide financière 

Certaines personnes seront peut-être étonnées de voir que chaque épisode de Chez Padré est vendu au prix de 3,99 $, afin d’éponger les coûts de production. Serge Fiori mentionne avoir essayé d’obtenir de l’aide financière du gouvernement afin de rendre la série gratuite. Sans succès. 

« Les gens pensent que Serge Fiori a de l’argent. Ce n’est pas vrai, dit-il. Je vis de droits d’auteur, je vis serré. [...] On n’a pas été aidé, même si on l’a demandé. C’est assez dégueulasse. On se débrouille tout seul. C’est dur. » 

Les dépenses pour cette websérie ont été importantes, car chaque invité passait quelques jours au Lac-St-Jean pour tourner l’entrevue. « Ils arrivaient la veille. On tournait le lendemain. On prenait ensuite un bon gros souper arrosé. Le soir, ils retournaient à l’hôtel. Et peut-être qu’ils repartaient le lendemain ou pas, raconte Fiori. Tout était organisé pour qu’ils soient bien à l’aise. On a eu quelques soirées arrosées [rires]. » 

De l’intérêt à la télé

Selon Fiori, certains réseaux télé commencent à être curieux de son projet web. Pour passer au petit écran, il faudra toutefois ne pas dénaturer la formule, mentionne-t-il. « Si tu fais un remontage des émissions pour rendre ça plus télévisuel, plus court et plus serré, tu n’es pas dans la même émission, dit-il. Ça va dépendre c’est quoi qu’ils veulent et comment. Je ne veux pas que ces personnes-là que j’ai interviewées ne soit pas aussi saluées qu’elles le sont. » 

En plus des 11 épisodes, le site web de Chez Padré comprend aussi des articles promotionnels. Même si ce n’était pas son idée [« je ne vendrai pas ma chemise »], Serge Fiori admet trouver cela sympathique de pouvoir acheter un verre de whisky avec la mention Chez Padré. « Ce sont des emblèmes, c’est tout. » 

Deux gars du Saguenay-Lac-St-Jean réunis: Michel Barrette et Serge Fiori.
Photo Courtoisie
Deux gars du Saguenay-Lac-St-Jean réunis: Michel Barrette et Serge Fiori.

Deux fois symphoniques

En plus de Chez Padré, Serge Fiori a une année 2022 bien chargé avec deux projets symphoniques : Harmonium symphonique et Riopelle symphonique. « Je pensais que les autres années, c’étaient mes grosses années! lance Fiori en riant. Harmonium symphonique, c’est énorme. Ça va être un show débile mental avec du visuel incroyable. Il y aura 70 musiciens et un chœur de 120 voix. » 

« Riopelle, je capote là-dessus aussi. C’est son 100e anniversaire et ce sont cinq tableaux sur les cinq périodes de toute sa peinture qu’on met en musique. Moi, j’ai fait des thèmes. Je suis paresseux là-dedans. C’est vraiment Blair Thompson qui a fait toute la job! » 

Il y a deux ans, Serge Fiori avait dit qu’il allait prendre sa retraite. Visiblement, l’artiste de 70 ans n’aurait pu mieux se tromper. « De toute façon, moi, la retraite sur le bord du lac, sur le bord d’un canot, je veux mourir! Je ne suis pas capable. Je suis aussi bien de travailler! » 


Les 11 épisodes de la websérie Chez Padré avec Serge Fiori peuvent être achetés au chezpadre.ca.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.