/news/politics
Navigation

Levée du masque aux États-Unis: Ottawa maintient l’obligation du port du masque

A young woman wearing face mask is traveling on airplane , New normal travel after covid-19 pandemic concept
tonefotografia - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement aux États-Unis, le gouvernement du Canada n’a pour l’instant aucune intention de permettre aux sociétés de transport aérien ou ferroviaire de lever l'obligation du port du masque imposée aux passagers. 

• À lire aussi: États-Unis: l’obligation du masque dans les transports publics invalidée

• À lire aussi: Aux États-Unis, la fin du masque obligatoire dans les transports, entre applaudissements et agacement

«Notre priorité absolue, depuis le début de la pandémie, a été d’assurer la sécurité de tous [...] Nous adoptons une approche à plusieurs niveaux [...] et les masques restent un outil très utile contre la COVID-19», a déclaré mardi Valérie Glazer, au nom du Cabinet du ministre des Transports, Omar Alghabra.

«Il n’y a aucun changement à la politique actuelle au Canada, a poursuivi la directrice des communications du cabinet, en réponse aux questions du Journal. Nous continuerons de fonder toutes nos décisions concernant le port du masque sur les conseils en matière de santé publique afin d’assurer la sécurité de notre secteur des transports.»  

  • Écoutez la chronique de Gilles Proulx au micro de Richard Martineau tous les jours en balado ou en direct à 9h00 via l’app QUB et le site qub.ca :

Washington débouté

Lundi, les compagnies aériennes américaines ont rendu le port du masque optionnel, immédiatement après qu’une juge eut déclaré illégale la décision de Washington, la semaine dernière, de prolonger de trois semaines (jusqu’au 3 mai) l’obligation du port du masque dans les transports publics aux États-Unis. 

Kathryn Kimball Mizelle, magistrate de Tampa, en Floride, a estimé dans sa décision que les autorités sanitaires américaines avaient outrepassé leurs prérogatives en imposant cette obligation aux employés et passagers des avions, des trains, des métros et des autocars, entre autres. 

Plusieurs compagnies aériennes américaines, comme United Airlines, Delta Airlines et Jet Blue, ont aussitôt annoncé, dans la foulée, que le masque ne serait plus obligatoire, au moins sur leurs vols intérieurs. Le transporteur ferroviaire Amtrak a emboîté le pas, suivi hier par d’autres sociétés de transport collectif comme Uber et Lyft.

Pas d’incidence au Canada

United Airlines a précisé que le changement était effectif sur ses vols aux États-Unis et sur certains vols internationaux, en fonction des règles dans le pays d'arrivée. «Cela signifie que nos employés n'ont plus à porter de masque – ni à l'imposer aux passagers dans la plupart des cas. Ils pourront choisir d'en porter un, d'autant que les CDC [Centers for Disease Control and Prevention] continuent de le recommander fortement dans les transports publics», a détaillé un porte-parole d'United Airlines.

Ottawa précise toutefois que les exigences relatives au port du masque au Canada continuent de s’appliquer à tous les transporteurs – qu’ils soient canadiens ou non –, et ce, pour la durée du vol. 

La décision du tribunal américain n’aurait donc aucune incidence sur les règles canadiennes, lesquelles s’appliquent à l’ensemble des vols à destination et en provenance d’un aéroport canadien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.