/news/health
Navigation

Plusieurs salles d’urgence ont débordé ce week-end

L’absence de quelque 13 000 travailleurs hospitaliers a ralenti la cadence

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs malades ont dû prendre leur mal en patience dans les urgences des hôpitaux du grand Montréal et d’ailleurs durant le congé de Pâques, et ils auraient été nombreux à rebrousser chemin sans être examinés.

• À lire aussi: Des brassards contre le temps supplémentaire

• À lire aussi: COVID-19: les hôpitaux continuent à se remplir en Ontario

Dans les grands centres urbains, « il y a jusqu’à un quart des lits qui sont occupés par des patients, non pas depuis 24, mais 48 heures. C’est vraiment un problème de flow et d’accès aux lits en ce moment », indique Gilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec.

Rien qu’à Montréal, en milieu d’après-midi hier, au moins six établissements affichaient des taux d’occupation de civières dépassant les 130 %. Par exemple, l’hôpital Maisonneuve-Rosemont comptait 79 patients sur des civières pour une capacité de 54.

L’urgence de l’hôpital de Saint-Eustache débordait d’une vingtaine de patients lundi après-midi au terme du congé de Pâques.
Photo Laurent Lavoie
L’urgence de l’hôpital de Saint-Eustache débordait d’une vingtaine de patients lundi après-midi au terme du congé de Pâques.

« Pour un jour férié, c’est catastrophique », déplore Bernard Mathieu, médecin d’urgence à cet hôpital et président sortant de l’Association des médecins d’urgence du Québec.

« Le fait qu’il manque 13 000 travailleurs de la santé nous fait excessivement mal, pas juste à l’urgence, mais sur les étages », ajoute le Dr Boucher.

Il précise que le fait que de nombreux virus circulent dans la population est aussi un facteur à considérer.

Jeter l’éponge

La situation était également tendue dans les Laurentides, qui a affiché un taux d’occupation de 139 %. 

« Ce que je peux vous dire, c’est que les ambulances rentrent une en arrière de l’autre », fait valoir Valérie Lapensée, responsable des communications pour le Syndicat des travailleuses et travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux.

Ainsi, pas moins de 54 patients étaient alités hier sur une capacité de 32 civières à l’hôpital de Saint-Eustache.

D’ailleurs, lors du passage du Journal en milieu d’après-midi hier à ce centre hospitalier, la salle d’attente était pratiquement comble. 

Une employée a indiqué à notre représentant, qui ne s’était pas présenté comme journaliste, que plusieurs patients arrivés la veille ont jeté l’éponge au cours de la journée, car le temps d’attente était trop long.

Rassurée

Les cas plus graves étaient néanmoins traités rapidement, comme ce fut le cas pour la sœur de Diane Leclerc, qui s’est blessée à la tête après une chute. 

« Là, elle est placée, elle a dit : je suis correcte, je suis en sécurité », se rassure Mme Leclerc.

Selon Gilbert Boucher, le quart des patients ambulatoires quittaient l’urgence sans être évalués la semaine dernière, mais la tendance était à la baisse en fin de semaine.

ÇA DÉBORDE  

  • Hôpital de Saint-Eustache 144 %  
  • Hôpital de Saint-Jérôme 132 %  
  • Hôpital Notre-Dame 140 %  
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont 126 %  
  • Centre hospitalier de l’Université de Montréal 143 %  
  • Hôpital général de Lakeshore 165 %   

*Taux d’occupation en fin d’après-midi hier

Source : Index Santé

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.