/finance/business
Navigation

Transport aérien régional: des vols à 500$ aller-retour

Québec va dépenser 261 millions $ pour compenser les compagnies aériennes

Coup d'oeil sur cet article

Un aller-retour à 500 $ ou moins. Finalement, prendre un vol pour les îles de la Madeleine, Baie-Comeau ou Blanc-Sablon coûtera moins cher que de s’envoler pour bien des destinations soleil.

• À lire aussi: Air Canada transporte 100 000 passagers en un jour, une première depuis deux ans

Josyane Bolduc, une Abitibienne qui prenait régulièrement des vols pour Montréal avant la pandémie, a accueilli avec joie l’annonce faite hier par le gouvernement.

« Ça prend de six à sept heures pour se rendre à Montréal en auto, alors quand on peut le faire en avion, on le fait », confie-t-elle, en précisant que les tarifs peuvent atteindre 1200 $ pour un aller-retour Rouyn-Noranda–Montréal.

« J’espère que ça va permettre aux transporteurs de revenir à la normale pour leur offre de vols », ajoute-t-elle. Depuis le début de la pandémie, le nombre de voyageurs a fondu, et par conséquent, les compagnies aériennes ont réduit leurs liaisons.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a dévoilé hier son Plan québécois de transport aérien régional qui va plafonner à 500 $ un vol aller-retour pour tous les Québécois qui souhaitent voyager à travers la province, et ce à partir du 1er juin prochain.
Capture d'écran, TVA Nouvelles
Le ministre des Transports, François Bonnardel, a dévoilé hier son Plan québécois de transport aérien régional qui va plafonner à 500 $ un vol aller-retour pour tous les Québécois qui souhaitent voyager à travers la province, et ce à partir du 1er juin prochain.

Le Plan québécois de transport aérien régional prévoit qu’à partir du mois de juin, il n’en coûtera pas plus de 500 $ pour un aller-retour entre Montréal ou Québec et la Gaspésie, l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, les îles de la Madeleine et Chibougamau. Facture projetée pour l’État : 261 millions $ sur cinq ans.

Ne règle pas tout

« La question cruciale, c’est comment vont se négocier les sommes que le gouvernement va remettre aux compagnies aériennes ? [...] Les transporteurs ont plusieurs tarifs pour chaque destination, alors quel est le tarif qu’ils vont facturer au gouvernement ? » demande le spécialiste en aviation John Gradek, qui est chargé de cours à l’Université McGill.

Pour illustrer la complexité de la question, Yani Gagnon, vice-président de Pascan Aviation, souligne que le coût du carburant a doublé depuis le mois de décembre.

« C’est un bon pas en avant, mais ça ne règle pas tous les problèmes, dit-il. Ça ne change pas le fait que le transporteur assume le risque commercial. »

Pascan est encore loin d’avoir retrouvé son niveau d’activité d’avant la pandémie. L’annonce d’hier ne suffira donc pas pour convaincre ses dirigeants d’ajouter des vols à son horaire.

« La problématique du transport aérien régional, c’est de faire en sorte que les volumes soient conséquents 12 mois par année, note M. Gagnon. En subventionnant les billets, est-ce que monsieur et madame Tout-le-Monde vont se déplacer plus qu’avant en avion en dehors de l’été ? »

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec la ministre du Tourisme Caroline Proulx et Daniel Côté président de l’UMQ sur QUB radio : 

Plus de touristes ?

Chez Air Liaison, on songe toutefois à ouvrir de nouvelles destinations, dont les îles de la Madeleine.

« Je pense qu’avec l’annonce, on va avoir plus de touristes dans nos avions », affirme le président de l’entreprise de Québec, Mathieu Gingras.

M. Gradek estime que le programme « va vraiment hausser la valeur touristique des régions ». Il reconnaît tout de même qu’il favorisera surtout « les gens qui ont de l’argent ».

« On peut aller loin en voiture avec le coût de quatre billets à 500 $ », rappelle-t-il. 

Combien coûtent les vols vers nos régions ?  

Billet aller-retour du 8 au 17 juillet 2022 (avec taxes)

Montréal–Blanc-Sablon (PAL Airlines)     

  • 2100 $        

Montréal–Rouyn-Noranda (Air Canada)     

  • 448 $        

Montréal–Îles de la Madeleine (Pascan)     

  • 861 $        

Québec–Sept-Îles (Air Liaison)    

  • 614 $        

Montréal–Saguenay (Air Canada)     

  • 541 $        

Québec–Gaspé (PAL Airlines)     

  • 765 $        

Source : Google Flights  

  • Écoutez la chronique de Vincent Dessureault au micro de Geneviève Pettersen sur QUB radio:    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.