/news/politics
Navigation

Sondage: la CAQ s’en sort indemne, mais le PQ et le PLQ en chute libre

La gestion de la pandémie n’a pas irrité les Québécois, qui tiennent encore au masque dans les lieux publics

Coup d'oeil sur cet article

UN SONDAGE PAR MOIS JUSQU’AU 3 OCTOBRE
Les Québécois iront voter pour choisir leur gouvernement le 3 octobre prochain. À moins de six mois des élections, Le Journal, TVA et la plateforme QUB publient aujourd’hui un sondage mensuel qui mesure l’humeur de l’électorat. Chaque mois, découvrez les résultats de ce sondage exclusif de la firme Léger et consultez le rapport complet sur la plateforme QUB et sur qub.ca.


Comprendre la comorbidité

La CAQ n’est pas punie pour sa gestion de la pandémie, alors que les deux vieux partis atteignent un plancher historique dans les intentions de vote. Prudents face à la COVID-19, les Québécois continueront de porter le masque même après la levée de l’obligation.  

Le gouvernement est sur le gril depuis plusieurs semaines au sujet des circonstances entourant la tragédie au CHSLD Herron.

Sans parler des hospitalisations qui augmentent et du port du couvre-visage qui s’éternise au Québec, alors qu’il a disparu ailleurs au pays.

Loin d’en faire les frais, les troupes de François Legault ont même gonflé leurs appuis depuis le mois dernier pour atteindre 44 % des voix, révèle un sondage Léger réalisé du 14 au 17 avril.

« C’est une période qui sourit à la CAQ », constate le vice-président exécutif, Christian Bourque. 

Bien sûr, le dévoilement du budget qui renfermait un cadeau de 500 $ pour aider les citoyens à faire face à la hausse du prix des logements et de l’épicerie n’a certainement pas nui. Ni l’élection partielle dans Marie-Victorin remportée par la candidate du gouvernement.

« La charrue caquiste, à 50 % du vote francophone, elle va passer pas mal partout », prédit d’ailleurs le sondeur.

Et à moins de six mois des élections, le gouvernement Legault peut compter sur une opposition fragmentée.      

Le PQ et le PLQ au plus bas

Le Parti libéral de Dominique Anglade poursuit sa chute constante et ne séduit plus que 17 % des électeurs.

« Avec 11 % du vote francophone, on commence à regarder les doigts de ses mains en se disant combien de comtés on peut espérer gagner ou espérer conserver », souligne M. Bourque.

Même dégringolade persistante au Parti Québécois, qui passe sous la barre des 10 % d’appuis.

Mathématiquement, avec de tels chiffres, les péquistes de Paul St-Pierre Plamondon pourraient se retrouver avec dix députés... ou aucun, analyse le sondeur.

« Depuis 1976, les deux grands partis n’ont jamais eu des scores aussi faibles », dit-il. 

C’est ce qui permet à Québec solidaire de grappiller un point pour grimper à 15 % d’appuis de la population.

Le seul nuage à l’horizon pour la CAQ est conservateur. Les appuis d’Éric Duhaime sont fermes, alors que plus de 70 % de ses partisans n’ont pas l’intention de changer d’idée d’ici le scrutin du 3 octobre.

Dans la région de Québec, un territoire fertile au Parti conservateur, l’ancien animateur de radio solidifie sa seconde position.

« Il y a peut-être des députés en ce moment de la CAQ qui devraient avoir un petit peu de difficulté à dormir, souligne Christian Bourque. Ils vont se faire chauffer dans certains comtés. » 

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Christian Bourque, cice-président chez la firme de sondages Léger sur QUB radio :   

La pandémie n’est pas terminée

Huit Québécois sur dix jugent toutefois que la pandémie n’est pas terminée et pas moins de 73 % des gens sondés vont continuer d’arborer le masque la plupart du temps ou à l’occasion dans les lieux publics même si la mesure est levée. 

Des données qui pourraient aussi signifier que les conservateurs ont atteint leur potentiel de croissance, pour l’instant.

Les Québécois sont passablement divisés sur le responsable à blâmer pour le drame qui a mené au décès de 47 résidents du CHSLD privé Herron de Dorval dans des conditions inhumaines. 

Si une personne sur quatre pointe du doigt le gouvernement, plusieurs condamnent le propriétaire de la résidence ou le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

« Est-ce que le gouvernement de la CAQ s’en sort bien dans les circonstances ? Ça nous indique que oui jusqu’à maintenant », signale le sondeur.

Consultez le sondage complet

Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages? Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.