/sports/hockey
Navigation

Le Drakkar rate son coup au Cap-Breton

Le Drakkar a bien mal amorcé son voyage dans les Maritimes, jeudi soir, quand il s’est incliné 5-2 devant les Screaming Eagles du Cap-Breton.
Photo courtoisie Le Drakkar a bien mal amorcé son voyage dans les Maritimes, jeudi soir, quand il s’est incliné 5-2 devant les Screaming Eagles du Cap-Breton.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | Le Drakkar de Baie-Comeau a bien mal amorcé son dernier voyage dans les Maritimes, jeudi soir, quand il s’est incliné par le pointage de 5-2 devant les Screaming Eagles du Cap-Breton.

Opposés à l’équipe de dernière position au classement général, les Vikings du navire ont été incapables d’en tirer profit et ont subi une défaite coûteuse dans leur bataille pour une place en séries éliminatoires. 

Les Eagles, qui ont profité de ce triomphe pour mettre un terme à une vilaine séquence de dix revers d’affilée, ont donné le ton en première période avec l’unique filet (Émile Hegarty-Aubin) de l’engagement initial. 

Les locaux ont poursuivi sur leur lancée en doublant leur avance, grâce au défenseur Jérémy Langlois, après seulement 38 secondes d’écoulées à la deuxième période. 

Les visiteurs se sont finalement animés, sept minutes plus tard, quand Xavier Fortin (son cinquième but à ses quatre dernières parties) a réduit l’écart à un filet avec son 25e but de la campagne. 

Les membres de l’équipage ont relancé le débat, au milieu du dernier tiers, avec le 29e filet de la saison de Benjamin Corbeil, mais les réjouissances ont été de courte durée. Profitant d’une échappée, le Tchèque Ivan Ivan a redonné les devants aux vainqueurs à la 14e minute de jeu et ce fut la fin pour les Nord-Côtiers. 

«Ce n’est pas le résultat final, mais surtout la performance qui est décevante. Les joueurs ont joué avec la peur de perdre et cela a viré contre nous. Au lieu de mettre de la pression, ils ont débuté le match en retard et c’est ce qui a fait la différence», a pesté l’entraîneur-chef Jean-François Grégoire. 

Conscient de l’enjeu de cette rencontre pour une qualification en séries, le pilote du navire s’attendait à beaucoup plus. «On le répète souvent: il faut se concentrer sur nos propres affaires. Et cela n’a pas été fait ce soir», a résumé le dirigeant sur un ton qui voulait tout dire. 

En bref

Nicholas Girouard et Carter McCluskey ont complété le pointage pour les gagnants, qui ont testé le gardien Olivier Adam à 39 occasions contre 30 tirs du Drakkar sur le cerbère Nicolas Ruccia... En congé vendredi, l’équipage baie-comois poursuivra son périple en Nouvelle-Écosse, samedi, quand il rendra visite aux Mooseheads d’Halifax. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.