/news/currentevents
Navigation

Deux accidents mortels en quatre mois dans une famille

Après avoir perdu son fils à Noël, un père a péri dans un crash d’avion en Haïti

Deux accidents mortels en quatre mois dans une famille
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Un pasteur québécois admiré pour sa générosité, qui venait en aide à de nombreux demandeurs d’asile, a péri dans un écrasement d’avion en Haïti quelques mois après que son fils est mort dans un bête accident de travail à la Grande Roue de Montréal.  

• À lire aussi: Grande Roue de Montréal: vigile à la mémoire de Riley Valcin, victime d’un accident de travail

« Je vous dirais que j’ai gagné à la loterie de la malchance », a confié au Journal Joey Valcin, fils de Gamaniel Valcin, qui figure parmi les six victimes du crash d’un petit appareil mercredi, près de Port-au-Prince.

Gamaniel Valcin, qui est décédé dans un écrasement d’avion mercredi en Haïti, avait lu un mot lors de la vigile en l’honneur de son fils Riley, en janvier.
Photo d'archives
Gamaniel Valcin, qui est décédé dans un écrasement d’avion mercredi en Haïti, avait lu un mot lors de la vigile en l’honneur de son fils Riley, en janvier.

Quelques mois plus tôt, le jour de Noël, son frère Riley Valcin est mort à 22 ans dans un accident de travail à la Grande Roue de Montréal, pendant qu’il déneigeait l’attraction touristique.

Deux accidents mortels en quatre mois dans une famille
Photo d'archives

Il y a une semaine M. Valcin était d’ailleurs présent à la remise d’une médaille de l’Assemblée nationale par la députée libérale de Bourassa-Sauvé, Paule Robitaille, décernée à titre posthume à Riley pour sa persévérance.

Des proches de Gamaniel Valcin ne tarissent pas d’éloges envers lui.

Deux accidents mortels en quatre mois dans une famille
Photo d'archives

« Il pouvait laisser ses affaires pour s’occuper de celles des autres. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un de généreux comme lui », fait valoir un ami depuis 35 ans Jean-Fritz Odné, l’autre pasteur de l’église montréalaise où œuvrait M. Valcin.

Il le décrit entre autres comme un homme « extraverti et d’une sincérité extraordinaire ».

Deux accidents mortels en quatre mois dans une famille
Photo courtoisie

Prêt à tout

M. Valcin est également louangé pour son engagement auprès des demandeurs d’asile qui sont arrivés par milliers à Montréal au cours des dernières années.

Frantz André, du Comité d’action des personnes sans statut, raconte qu’il a souvent endossé des demandeurs d’asile qui souhaitaient louer un logement, en plus de les accompagner dans leurs démarches auprès des services frontaliers.

Le jeune homme de 22 ans est mort dans un accident de travail à la Grande Roue de Montréal, le jour de Noël.
Photo d'archives
Le jeune homme de 22 ans est mort dans un accident de travail à la Grande Roue de Montréal, le jour de Noël.

« Il était prêt à aller à l’extrême de ce qu’il lui était possible de faire pour aider les autres », résume-t-il.

Malgré ce double drame qui a « dévasté » sa famille, Joey Valcin a eu le courage de se présenter devant les médias jeudi matin.

« Je veux que tout le monde se souvienne de mon père pour le grand homme qu’il était, a-t-il déclaré, d’un ton serein. Si je suis capable d’être aussi fort aujourd’hui, c’est grâce à lui. »

Joey Valcin, fils de Gamaniel Valcin, croit que la dépouille de son père n’a pas été « respectée », car des gens auraient pillé ce qui restait du petit appareil dans lequel le pasteur québécois a péri.
Photo Reuters
Joey Valcin, fils de Gamaniel Valcin, croit que la dépouille de son père n’a pas été « respectée », car des gens auraient pillé ce qui restait du petit appareil dans lequel le pasteur québécois a péri.

L’aide d’Ottawa demandée

Il a fait savoir qu’il n’a pas aimé ce qu’il a vu dans des vidéos sur les réseaux sociaux montrant la scène après l’écrasement. Selon lui, la dépouille de son père « n’était pas respectée », car plusieurs personnes auraient pillé ce qui restait de l’appareil.

Il a eu plus tard la confirmation que le corps de son père avait été transporté dans une morgue. Il demande tout de même au fédéral de faciliter son rapatriement, car la situation instable en Haïti « ne lui permet pas de se rendre sur place ». 

L’attaché de presse de la ministre Mélanie Joly, Adrien Blanchard, s’est contenté de répondre au Journal « que les représentants d’Affaires mondiales Canada sont en contact avec la famille et les autorités locales ».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.