/news/politics
Navigation

Bonnardel «est un ministre brouillon», lance son prédécesseur libéral

Coup d'oeil sur cet article

François Bonnardel «est un ministre brouillon qui fait les affaires à moitié», clame son prédécesseur libéral aux Transports, André Fortin, en citant les dossiers du troisième lien et du transport aérien régional en guise d’exemples.

• À lire aussi: Duclos reste ferme sur le 3e lien: Ottawa ne finance pas «de nouvelles autoroutes»

• À lire aussi: Vols à 500$: il n’y aura pas de billets pour tout le monde

De retour à l’Assemblée nationale après une semaine de relâche parlementaire, le leader parlementaire de l’opposition officielle est revenu sur la confusion entourant le Plan québécois de transport aérien régional dévoilé mardi dernier par le ministre Bonnardel. 

Depuis son annonce, les compagnies aériennes et les aéroports ont été inondés d’appels de citoyens incapables de trouver des réponses à leurs questions concernant les vols à 500$ qui seront offerts à compter du 1er juin prochain sur certaines liaisons régionales. 

«Un travail "botché"», selon le PLQ

«Comme d'habitude, le ministre des Transports nous a présenté un travail "botché", un travail fait sur un coin de table, qui a un objectif légitime, mais qui ne répond pas, aujourd'hui, dans sa forme actuelle, aux attentes de plusieurs», a déploré M. Fortin. 

Le député libéral André Fortin
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI
Le député libéral André Fortin

Celui qui était ministre des Transports au sein du gouvernement Couillard considère que M. Bonnardel aurait dû mieux ficeler les détails de son plan avant d’en faire l’annonce. «Pourtant, il a eu plusieurs années pour le faire et le faire correctement», a déploré le député de Pontiac. 

Selon lui, M. Bonnardel a failli à la tâche dans ce dossier de la même façon qu’il l’a fait avec le troisième lien, la réforme de l’industrie du taxi, le REM de l’Est à Montréal et le financement des sociétés de transport en commun, a énuméré M. Fortin.

Pour le chef parlementaire du Parti Québécois, Joël Arseneau, il s’agit d’un «cafouillage [...] typique de la CAQ». 

Troisième lien

«On annonce en grande pompe quelque chose qui tape à l'œil et puis ensuite, bien, on essaye de corriger le tir, on essaye d'expliquer. En fait, c'est la méthode du troisième lien appliquée au transport aérien», a raillé le député péquiste des Îles-de-la-Madeleine.

De son côté, le chef parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a accusé le gouvernement Legault de «mépriser l'intelligence des Québécois» en comparant le nombre de liens interrives à Montréal et à Québec pour justifier le projet de tunnel entre Québec et Lévis. 

«Le fameux pont par millions, la nouvelle invention de François Bonnardel, c'est le dernier geste désespéré, la dernière opération marketing d'un gouvernement qui est désespéré à ne pas se faire dépasser par sa droite, dans la région de Québec, par Éric Duhaime», a lancé M. Nadeau-Dubois.

M. Fortin promet d’ailleurs de talonner François Bonnardel à ce sujet, jeudi prochain, lors de l’étude des crédits budgétaires du ministère des Transports. 

«On va lui demander d'arrêter de lancer en l'air des niaiseries comme: "le troisième lien est un projet qui est bon pour l'environnement, le troisième niveau, freiner l'étalement urbain"», a prévenu le leader parlementaire libéral, qui souhaite que le gouvernement publie toutes les études dont il dispose avant d'engager davantage d'argent public.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.