/opinion/columnists
Navigation

Le match d’une vie

Logan Thompson
Photo d'archives, AFP Logan Thompson

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur-chef des Golden Knighs de Vegas, Peter DeBoer, a plus d’un tour dans son sac. Malheureusement pour lui, ce ne sont pas toujours des tours de magie, surtout lorsqu’il est question de gestion de gardiens de but. Une défaite à Dallas, ce soir, pourrait lui coûter son poste.  

Après une semaine chaotique lors de laquelle il a critiqué son gardien numéro un, Robin Lehner, l’avenir de DeBoer repose maintenant entre les mains de la recrue de 25 ans Logan Thompson, puisque celui-ci devra disputer le match de sa vie contre les Stars de Dallas. Il a été confirmé hier que Lehner subira une opération. 

L’histoire de Thompson est particulière parce que le jeune homme de Calgary n’a jamais été repêché. Après son stage junior avec les Wheat Kings de Brandon dans la Ligue junior de l’Ouest, il a joué sa saison de 21 ans à l’Université Brock dans l’Association universitaire de l’Ontario en 2018-2019, un cheminement inhabituel. 

Avec une victoire en temps réglementaire sur les Stars, les Golden Knights se rapprocheraient à un point de Dallas pour la dernière place donnant accès aux séries. 

Selon ce qu’on entend, Lehner serait en furie contre son entraîneur, lui qui a joué malgré des blessures pour essayer d’aider son équipe. Ce sera un dossier à suivre au cours de la saison estivale. 

La controverse entre Lehner et DeBoer porte ombrage à la belle histoire de Thompson. Qu’il réussisse ou non à mener les Knights en séries est quelque peu secondaire. Ce gardien négligé sera d’office dans le match le plus important de l’année des Knights et c’est déjà un exploit en soi. 

Belle progression 

Thompson connaît une belle progression depuis son arrivée chez les professionnels. La saison dernière, il a reçu le trophée « Baz » Bastien en tant que meilleur gardien de la Ligue américaine avec les Silver Knights d’Henderson en vertu d’une fiche de 16-6-1/,943/1,96. 

Depuis son rappel par Vegas, sa fiche est de 9-5-1/,917/2,64. Mais plus encore, depuis le 24 mars, il est l’un des meilleurs gardiens de la LNH avec un dossier de 6-1-1/,924/2,30. 

Par ailleurs, Juuse Saros n’a pas encore assuré les Predators de Nashville d’une participation aux séries éliminatoires, mais une chose est certaine, il n’atteindra pas le cap des 70 matchs. Il pourrait en jouer toutefois 69. 

La lutte pour le Jennings 

La lutte au trophée Jennings est corsée puisque seulement trois buts séparent les Hurricanes (196 buts alloués), les Rangers (197) et les Flames de Calgary (198). Raison de plus pour surveiller le match entre la Caroline et New York ce soir. 

Le gardien des Rangers Igor Shesterkin a augmenté son avance sur Juuse Saros au sommet de notre classement et il est clairement le favori pour l’obtention du trophée Vézina. Il domine dans le taux d’efficacité (,936) et dans la moyenne de buts alloués (2,03). Il a trois jeux blancs à ses six dernières sorties. Shesterkin pourrait capturer les trophées Jennings et Vézina. 

Sergei Bobrovsky

Quant à Sergei Bobrovsky (11e au classement), il a pris la tête au chapitre des victoires et il en affiche 39 au compteur. Même si le gardien des Panthers de la Floride terminait au premier rang avec 40 gains ou plus, il est possible qu’il ne soit pas parmi les finalistes au trophée Vézina. Il évolue derrière la meilleure attaque de la LNH, mais ses statistiques (,912 et 2,66) n’ont rien d’exceptionnel.  

Il y a quelques gardiens plus méritants devant lui. Faites votre choix parmi notre top 10. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.