/finance
Navigation

Un anneau géant de 5 M$ en plein centre-ville de Montréal

La sculpture artistique L’Anneau se veut une nouvelle signature pour la métropole

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle œuvre d’art baptisée L’Anneau est appelée à devenir un des symboles phares du centre-ville de Montréal, au coût de 5 M$. 

• À lire aussi: Anneau de Montréal: 8 oeuvres architecturales aux États-Unis qui ont changé le visage de leur ville

• À lire aussi: L’anneau à 5 M$, c’est ce qui manquait à Montréal?

La structure d’acier de 30 mètres (90 pieds) de diamètre sera suspendue au cours de l’été à l’entrée principale de l’esplanade Place Ville Marie. Son inauguration est prévue pour juin et son installation, pour septembre.

Voici à quoi ressemblera l’anneau de l’esplanade Place Ville Marie lorsqu’on la regardera à partir de l’avenue McGill College à Montréal.
Photo courtoisie
Voici à quoi ressemblera l’anneau de l’esplanade Place Ville Marie lorsqu’on la regardera à partir de l’avenue McGill College à Montréal.

« Avec cette installation artistique magistrale, nous ancrons notre présence au Québec et posons un geste fort pour le dynamisme du centre-ville de Montréal », a déclaré, mardi, par communiqué, Nathalie Palladitcheff, présidente et cheffe de la direction d’Ivanhoé Cambridge, propriétaire de la Place Ville Marie.

L’œuvre a été conçue par la firme d’architecte montréalaise, Claude Cormier + Associés. Cette dernière est connue entre autres, pour son installation de boules colorées flottant au-dessus de Sainte-Catherine Est, dans le Village gai.  

  • Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec Claude Cormier, architecte du paysage et créateur de l'Anneau sur QUB radio :  

Fabriqué à Trois-Rivières

La fabrication de l’anneau a été réalisée en partie par Marmen, cette entreprise trifluvienne de renom pour son expertise, entre autres, dans la construction de turbines hydroélectriques et de mâts d’éolienne. 

Les employés de l'usine doivent porter des masques spéciaux pour pouvoir faire de la soudure à l’intérieur de la structure.
Photo courtoisie
Les employés de l'usine doivent porter des masques spéciaux pour pouvoir faire de la soudure à l’intérieur de la structure.

Depuis janvier, une équipe de 20 employés travaillent d’arrache-pied pour livrer à temps (d’ici mai) l’œuvre d’envergure de 15 segments, regroupés en six sections, et totalisant pas moins de 23 000 kilogrammes (50 000 livres).   

« Il ne nous arrive pas tous les jours de travailler sur des projets artistiques, dit Sébastien Roy-Gagnon, vice-président de Marmen. Tout le monde ici a travaillé excessivement fort et nous sommes tous très fiers du résultat. Lorsque l’anneau sera installé, il est certain que je vais aller voir ça. Et je ne pense pas me tromper en vous disant que je ne serai certainement pas le seul. » 

Trois soudeurs de Marmen ayant travaillé à la fabrication de l’anneau : Gary Lenin Sierra James, Philippe Lavergne et Nicolas Jobin.
Photo courtoisie
Trois soudeurs de Marmen ayant travaillé à la fabrication de l’anneau : Gary Lenin Sierra James, Philippe Lavergne et Nicolas Jobin.

Québec en paie une partie

Le gouvernement du Québec et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) ont contribué, avec Ivanhoé Cambridge, au paiement de cette œuvre de 5 millions $. Du total, le tiers ou 1,5 M$ provient, du Fonds de maintien des actifs stratégiques du Gouvernement du Québec. Cette enveloppe est administrée localement par Tourisme Montréal.

Par ailleurs, une contribution financière de 500 000 $ a été octroyée par la CCMM, en marge du projet « J’aime travailler au centre-ville ». Cette initiative est financée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Photo courtoisie

« L’Anneau est un projet ambitieux, à l’image de notre métropole, qui justifie à lui seul une visite au centre-ville. J’invite tout le monde à [venir le] découvrir », affirme Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM.

Cinq ans de travaux

« Ce nouveau symbole suspendu de Montréal saura se faire une place de choix dans nos cœurs et sur les photos qui feront le tour du monde », estime pour sa part, Yves Lalumière, PDG de Tourisme Montréal

L’inauguration de l’Anneau constituera le dernier jalon des travaux de rénovation majeurs réalisés Place Ville Marie depuis 2017.  

Un total de 200 M$ aurait été investi en cinq ans pour améliorer sa performance énergétique, transformer sa galerie commerciale et revitaliser son esplanade. 

Quatres œuvres qui font jaser  

Olivier Bourque, Le Journal de Montréal

Personne n’oserait aujourd’hui critiquer la tour Eiffel. Pourtant, à l’époque, elle avait été rejetée par la plupart des Parisiens. Pour ce qui est du Stade olympique, même après 46 ans, il est généralement mal aimé de Montréalais. 

Voici quelques exemples d’œuvres, moins monumentales que celles de Gustav Eiffel ou Roger Taillibert, qui ont fait beaucoup réagir lors des dernières années... et souvent pas pour les bonnes raisons. 

MÉLANGEZ TOUT

Photo d'archives, Agence QMI

  

  • Coût: 75 000 $  
  • Année: 2011  
  • Lieu: Centre Jean-Claude Malépart, quartier Centre-Sud, à Montréal.   

DIALOGUE AVEC L’HISTOIRE

Photo d'archives, Dominique Lelièvre

  

  • Coût: Estimé à 200 000 $ (cadeau de Paris)  
  • Année: 1987 (démantelée en 2015)  
  • Lieu: Place Royale, Québec   

LA GRANDE ROUE... DE MONTRÉAL-NORD

Photo d'archives

  

  • Coût: 1,1 M$  
  • Année: 2015  
  • Lieu: arrondissement Montréal-Nord à Montréal   

MILIEU HUMIDE

Capture d'écran

  

  • Coût: 500 000 $  
  • Année 2009  
  • Lieu: Île-des-Soeurs, Montréal   
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.