/news/health
Navigation

600 M$ pour la transformation numérique du réseau de la santé

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault consacrera près de 600 millions$ à la transformation numérique du réseau de la santé, lancée par Christian Dubé pour mettre fin à l'ère des fax et au bordel informatique.

• À lire aussi: Près d’un million de Québécois en attente d’un médecin de famille

Le Conseil du trésor a prévu 836 nouveaux millions de dollars pour des projets de transformation numérique de l'État québécois. Pas moins de cinq projets informatiques en santé d’une valeur de 593,1 M$ sont visés par cette enveloppe budgétaire inscrite au Plan québécois des infrastructures 2022-2032.  

Selon nos informations, la pièce maîtresse est le Dossier santé numérique (DSN).  

En entrevue avec notre Bureau d’enquête en février 2021, l’ex-sous-ministre à la santé, Luc Bouchard, avait exposé ce projet alors estimé à près de 3 G$.  

Il devait permettre à long terme la valorisation des données de santé des Québécois et la création d’un dossier virtuel unique pour chacun d’eux, auquel auraient accès les professionnels de la santé.

Les technologies utilisées actuellement n’étaient pas bonnes, déjà désuètes et pour la plupart en fin de vie utile, avait affirmé le sous-ministre.  

En chantier depuis 2019, ce nouveau projet devait être le «cœur» pouvant «connecter moins de systèmes» qui «se parleraient tous ensemble».  

Le changement devait être complété en 2028 et les appels d’offres étaient sur le point d’être publiés. Mais depuis, plus rien.  

Trop long

Le Dossier santé numérique a finalement été réévalué complètement par Christian Dubé, a appris notre Bureau parlementaire. Celui-ci étant trop long à déployer, le ministre espère réussir à connecter, entre-temps, les centaines de systèmes désuets déjà existants au Dossier santé Québec (DSQ).  

Le sous-ministre responsable du dossier, Luc Bouchard, a d’ailleurs quitté le navire dans des circonstances nébuleuses.  

Par courriel, la directrice des communications du cabinet du ministre de la Santé, Marjaurie Côté-Boileau, explique que «la stratégie de déploiement des projets est toujours à être finalisée» et assure que le Dossier santé numérique n’a pas été mis sur la glace.  

Patience évoquée  

Il faudra ainsi être patient avant que les citoyens puissent avoir accès à leur dossier médical complet, en temps réel, peu importe l’endroit dans le réseau de la santé et sur le territoire du Québec.  

Un rêve que le gouvernement convoite pourtant depuis plus de 20 ans. Depuis les débuts du Dossier santé Québec (DSQ), des milliards ont été dépensés en vain dans l’espoir d’atteindre cet objectif avec des outils informatiques incompatibles.  

Le projet de loi 19 qui a été déposé en décembre dernier doit permettre, à terme, de faciliter le partage de données avec les médecins et les gestionnaires chargés d’optimiser le réseau de la santé.  

L’accent a pour l’instant été mis sur les systèmes de gestion du réseau, notamment avec les tableaux de bord qui sont publiés en temps réel.  

Cinq projets financés en santé   

  • Dossier santé numérique  
  • Projets de modernisation technologique provinciaux visant l’amélioration de l’accès aux services  
  • Système d'information unifié en ressources humaines – Système d'information de gestion financière et de l’approvisionnement  
  • Rehaussement de la sécurité  
  • Acquisitions et des projets non qualifiés.    

D'autres projets informatiques  

Au total, le Conseil du trésor a prévu 836 nouveaux millions pour la transformation numérique du gouvernement. Bien que la vaste majorité de cette somme soit réservée à la santé, d’autres projets sont visés:  

100 M$ en éducation 

Ce montant servira principalement à assurer le remplacement et l’ajout d’équipements numériques dans les écoles primaires et secondaires du Québec. Le quart de la somme est réservé pour le milieu de l’enseignement supérieur.

58,4 M$ à Revenu Québec

L’agence du revenu souhaite moderniser les systèmes afin de renforcer la sécurité de l’information puis lutter contre l'évasion fiscale et la fraude. Dans le cadre du projet d’identité numérique, le Revenu travaille également à simplifier l’expérience client et bonifier les services aux entreprises.

55,2 M$ pour RENIR

Encore des millions pour le Système de radiocommunication d’urgence. Depuis 10 ans, Québec engouffre des millions et des millions dans ce bordel informatique. Maintenant sous la direction du nouveau ministère de la Cybersécurité et du Numérique, les sommes serviront à la réalisation du projet urbain de radiocommunication. Rappelons que le signal radio des services d’urgence de RENIR ne traversait pas les murs des bâtiments.  

12 M$ en culture  

La totalité de cette somme servira à la transformation numérique de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. La Bibliothèque nationale, les Archives nationales et la Grande Bibliothèque sont visées par cette transformation. L’objectif qui est visé: l’amélioration des services et produits numériques ainsi que la collecte, la préservation et la diffusion de contenus culturels numériques.  

9,6 M$ pour le Guichet unique en service de garde

En mars 2021, les renseignements personnels de milliers de parents inscrits au guichet unique La Place 0-5 ont été dérobés en raison d’une brèche informatique à la Coopérative Enfance Famille, qui gère le système. Un an plus tard, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a fait adopter le projet de loi afin de compléter son réseau des services de garde éducatifs à l'enfance. Le projet promet des changements assurant une gestion optimale du guichet.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.