/investigations
Navigation

Visé par une intervention musclée du SPVQ en novembre, il est arrêté pour agression sexuelle

Pacifique Niyokwizera fait partie d’un groupe de sept individus arrêtés par la police de Québec, hier

Pacifique Niyokwizera
Photo Jean-François Racine

Coup d'oeil sur cet article

Pacifique Niyokwizera, ce jeune homme qui s’était dit victime de brutalité policière à l’automne dernier, a été arrêté à Québec mercredi pour agression sexuelle et contact sexuel sur une mineure.

• À lire aussi: Intervention musclée à Québec: «Je voudrais comprendre pourquoi ils ont fait ça»

• À lire aussi: Intervention policière controversée: expulsé du Dagobert après une bagarre

Notre Bureau d’enquête a appris que l’individu de 18 ans fait partie d’un groupe de sept individus interceptés par la police de Québec, mercredi matin. 

Le groupe se partage des accusations d’agressions sexuelles, contacts sexuels sur une personne de moins de 16 ans, possession, production, accession et distribution de pornographie juvénile, fraude de moins de 5000 $, recel ainsi que bris de promesse.

Les crimes allégués contre le groupe auraient été commis en 2020 et 2021. Tous ont été rencontrés par les enquêteurs, puis relâchés sous promesse de comparaître, selon un communiqué diffusé hier par la police de Québec.

Selon nos informations, Pacifique Niyokwizera a été arrêté pour agression sexuelle et contacts sexuels sur une mineure. Les infractions auraient été perpétrées à la fin de 2021. 

Brutalité policière

Blessé, le jeune homme avait exposé ses blessures et dénoncé la brutalité policière.
Photo d'archives
Blessé, le jeune homme avait exposé ses blessures et dénoncé la brutalité policière.

Rappelons que le jeune homme noir s’était fait connaître, il y a quelques mois, pour avoir dénoncé publiquement la brutalité policière et le profilage racial dont il se disait victime. 

Les policiers étaient intervenus à son endroit en marge d’une altercation survenue dans la nuit du 26 au 27 novembre 2021, à Québec, près du bar Le Dagobert. 

Des images vidéo devenues virales montraient Pacifique Niyokwizera, maintenu au sol par plusieurs policiers, dont un lui aurait envoyé de la neige au visage avec sa botte. 

Pacifique Niyokwizera
Photo d'archives

Le jeune homme soutenait avoir été roué de coups et aspergé de poivre de Cayenne. Il n’excluait pas la possibilité d’entamer une poursuite contre la Ville de Québec.

Proche arrêté

Des proches de Pacifique Niyokwizera s’étaient aussi portés à sa défense dans les médias, dont Kalilou Barry, 19 ans. 

Quelques jours plus tard, toutefois, Barry était arrêté et accusé d’avoir agressé sexuellement deux adolescentes de 15 ans, avec l’aide de deux complices allégués. 

La loi nous interdit de dévoiler l’identité de ces agresseurs allégués, puisqu’ils étaient mineurs au moment des événements qui seraient survenus en août 2021. Tous les deux ont cependant atteint la majorité, à ce jour.

L’enquête se poursuit

Les arrestations survenues hier sont le fruit d’une collaboration de l’Unité des délits familiaux et agressions sexuelles et l’Unité des fraudes et produits de la criminalité du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). 

La police de Québec a aussi fait savoir que l’enquête se poursuit et que d’autres arrestations pourraient suivre.    

  • Écoutez la revue de l'actualité de Philippe-Vincent Foisy et Maude Boutet sur QUB radio:   

LE FIL DES ÉVÈNEMENTS

26 novembre 2021

En novembre dernier, des images le montrant maintenu au sol par plusieurs policiers étaient devenues virales.
Photo d'archives
En novembre dernier, des images le montrant maintenu au sol par plusieurs policiers étaient devenues virales.

Pacifique Niyokwizera, 18 ans, se retrouve au cœur d’une arrestation musclée par des policiers de Québec, à la sortie des bars. Les images de cette interception deviennent virales. 

27 novembre 2021

La police de Québec annonce la tenue d’une enquête interne. Le maire de Québec Bruno Marchand se dit «troublé» par la vidéo exposant cette intervention policière.

29 novembre 2021

La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault confie au Commissaire à la déontologie policière le mandat d’enquêter sur cette affaire.

30 novembre 2021

La police de Québec annonce la suspension de cinq policiers.  

3 décembre 2021

Kalilou Barry, qui s’était porté à la défense de Pacifique Niyokwizera, comparaît pour agression sexuelle sur deux personnes de moins de 16 ans, avec l’aide de deux complices allégués. 

4 décembre 2021

Une manifestation, qui devait à l’origine «demander justice pour Pacifique», change de description quelques jours avant sa tenue. Quelque 200 personnes prennent part à ce rassemblement visant désormais à dénoncer la brutalité policière et le profilage racial. 

30 janvier 2022

Quatre des cinq policiers suspendus ont repris leurs fonctions régulières au sein de la police de Québec. Un cinquième agent est affecté à des tâches administratives.