/entertainment/music
Navigation

Funérailles de Guy Lafleur: Ginette Reno veut chanter une dernière fois pour son héros et ami

Coup d'oeil sur cet article

Même si sa participation n’est pas encore confirmée (les discussions avec la famille vont bon train, confirme-t-on), la chanteuse Ginette Reno laisse entendre qu’elle chantera aux funérailles de Guy Lafleur qui auront lieu le mardi 3 mai. Une façon pour elle de faire plaisir à son complice, une dernière fois.

« Ils ne veulent pas que j’en parle...», a-t-elle dit avec un sourire.

L’artiste qui célébrait jeudi son 76e anniversaire souhaite chanter une dernière fois pour celui qui la considérait comme sa chanteuse préférée. 

« Quand on se voyait, on avait toujours du plaisir ensemble », a confié Ginette Reno à propos de son ami récemment disparu, Guy Lafleur. Elle a expliqué avoir été secouée par la mort du célèbre hockeyeur qu’elle considérait comme un ami.

Photo Pierre-Paul Poulin

« Chaque fois que j’entends que quelqu’un décède, comme Renée Martel, Michel Louvain et maintenant Guy Lafleur, cela vient me chercher parce que je me dis que c’est comme si j’étais la dernière, dans la gang, qui reste », a expliqué la chanteuse au Journal, quelques heures avant de se voir remettre la Légion d’honneur de la République française. 

Elle-même a été inquiétée par des ennuis de santé au cours des derniers mois. Mais elle assure qu’elle va mieux.

« L’an dernier, j’ai eu peur de mourir, a ajouté celle qui a fait trois séjours à l’hôpital ces dernières années. On réfléchit à la mort. Tu ne chantes plus, c’est fini, tu ne te balades plus sur la 132 et tu ne te baignes plus... Je préfère croire qu’il y a une énergie absolue et infinie qu’on appelle Dieu. J’espère que je vais aller au ciel. » 

  • Écoutez la chronique culturelle d'Anaïs Guertain-Lacroix sur QUB radio:  

Un nouvel album à l’automne

Loin d’être enchantée par le fait de vieillir (« Je ne veux pas vieillir », a lancé la jubilaire), la chanteuse explique trouver du réconfort dans la sagesse venant avec l’âge et dans la fidélité des sentiments du public. 

« Ce qui me rend le plus fière, c’est l’amour du public, il ne m’a jamais laissé tomber, a-t-elle confié. Je regarde mon parcours, je viens de loin. Je n’ai jamais été aussi en harmonie et aussi équilibrée. J’aimerais vivre vieille, mais je ne veux pas dépendre de personne. Je suis bien indépendante. »

Du haut de ses tout frais 76 ans, Ginette Reno a encore une foule de projets et de rêves à accomplir. Son grand retour sur disque se fera à l’automne avec un nouvel album qu’elle souhaite baptiser Entre ciel et terre. Quatre ans après la sortie d’À jamais, album certifié platine, ce nouvel opus sera composé d’un aspect spirituel et d’un autre plus concret, relié à la terre. La pièce intitulée La voix des hommes la voix de Dieu est, selon la principale intéressée, de l’ordre des grandes chansons. L’album comprendra aussi deux pièces livrées en duo, dont une avec le chanteur allemand de renommée internationale Vladimir Kornéev. 

« C’est bon chanter, ça m’a sauvé la vie, a ajouté la chanteuse qui espère que son projet de biographie verra enfin le jour sous peu. Parfois, j’ai envie de bercer la petite fille en moi qui n’a pas cru en elle. Je suis plus en paix maintenant et je prends soin de cette fillette qui a longtemps pensé qu’elle n’avait pas de valeur. » 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.