/news/health
Navigation

Pourquoi une chirurgie esthétique? Voici comment faire un choix éclairé

Doctor making marks on client's face before filler injection
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Bien que la société est de plus en plus obsédée par l’apparence physique, la chirurgie esthétique n’est pas une solution pour trouver le bonheur, mettent plusieurs experts en garde.

«Il faut bien comprendre les raisons pour lesquelles on le fait, et surtout comprendre que ça ne peut pas changer comment on se sent réellement à l’intérieur de nous, explique Stéphanie Léonard, psychologue spécialisée dans l’image corporelle.  

Ça peut changer comment on se perçoit, (...) mais on n’envoie pas un message d’acceptation et de bienveillance.»  

Quête infinie

Voilà des années que les médias sociaux nous bombardent d’images de corps parfaits. Influencés par cette pression sociale, des clients sont tentés par la chirurgie esthétique en quête d’un plus beau visage ou d’une silhouette plus avantageuse.  

Pour certains, «c’est comme une espèce de quête qui ne finit plus», constate Mme Léonard, qui a récemment lancé le site Bien avec mon corps, qui aide les jeunes sur les questions d’image corporelle. 

«Avant d’être plasticien, on est des médecins. Si la patiente est déprimée, ce n’est pas toujours le bistouri qui est la solution. Il faut être honnête avec les patients», souligne le Dr Joseph Bou-Merhi. «On ne trouve pas le bonheur dans la chirurgie esthétique, assure-t-il. Cherchez le bonheur ailleurs.»  

Lune de miel

Selon Mme Léonard, la chirurgie esthétique provoque souvent une lune de miel au début, mais qui s’estompe par la suite. Bien qu’elle ne démonise pas la chirurgie esthétique, elle souhaite que les gens soient davantage informés, pour prendre la décision pour les bonnes raisons.  

«On n’aime pas voir les corps vieillir, donc cette industrie-là a sauté sur l’occasion, pense-t-elle. C’est dommage, on devrait plus honorer le fait que notre corps change après avoir eu un ou des enfants.» 

Comment faire un choix éclairé  

Avant la chirurgie   

  • Bien définir ses attentes, et être conscient des risques de la chirurgie    
  • Rencontrer plusieurs chirurgiens   
  • Poser toutes les questions, et manifester ses inquiétudes avant l’opération   
  • Choisir le chirurgien qui nous fait sentir à l’aise, la confiance est importante    
  • Le prix et le délai d’attente ne doivent pas être les seuls critères   
  • Vérifier les antécédents disciplinaires du médecin     

Après la chirurgie  

  • Surveiller les signes d’infection   
  • Consultez en cas d’inquiétude; les médecins sont tenus de faire un suivi postopératoire   
  • Discuter avec son chirurgien s’il y a insatisfaction pour trouver une entente    

Des standards non-réalistes   

De plus en plus de clients se présentent devant leur chirurgien avec des photos du corps idéal qu’ils veulent obtenir, alors que ces images sont souvent retouchées et impossibles à reproduire, déplorent des médecins. 

«Si on invente des faces et des corps de toute pièce, et que les gens visent ça comme barème à obtenir, c’est une recette pour la catastrophe», réagit le Dr Benoit LeBlanc, chirurgien plasticien à Laval.  

«Les médias sociaux inondent l’imaginaire des gens avec des photos et des standards de beauté. Les gens sont bombardés d’images, et ce qui est véhiculé des fois (...) n’est pas nécessairement le reflet de la réalité de ce qu’on peut accomplir», ajoute le Dr Éric Bensimon, président de l’Association des spécialistes en chirurgiens plastique et esthétique du Québec.  

Standard inaccessible

En effet, chaque corps réagit différemment à la chirurgie, donc le résultat ne peut pas être le même pour tous. Aussi, les filtres utilisés pour retoucher les photos, et les embellir, faussent aussi la perception de ce qu’on peut obtenir en chirurgie.  

Parfois, la différence est à ce point marquante que la personne ne ressemble même pas à ses photos dans la réalité.  

«C’est comme si on avait inventé une nouvelle personne! déplore le Dr LeBlanc. Si les jeunes se fient à ça comme leur gold standard, on est dans la chnoutte. »  

Attentes impossibles

Évidemment, ces perceptions d’idéaux de beauté rappellent l’importance de bien discuter avec son chirurgien avant l’opération, dit le Dr Bensimon.  

«C’est difficile parfois de bien cadrer ce que les patientes ont en tête, et des fois le corps ne guérit pas de la même façon. Il y a quand même une zone grise au niveau du résultat sur laquelle il faut être bien informé.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.