/news/politics
Navigation

Trudeau jette une douche froide sur le projet de 3e lien

Justin Trudeau, Premier ministre du Canada
Photo AFP Justin Trudeau, Premier ministre du Canada

Coup d'oeil sur cet article

François Legault s’est retrouvé à défendre la place réservée au transport en commun dans son projet de tunnel entre Québec et Lévis, aux côtés d’un Justin Trudeau visiblement peu intéressé à y contribuer.

• À lire aussi: Un expert plaide en faveur du 3e lien

• À lire aussi: Duclos reste ferme sur le 3e lien: Ottawa ne finance pas «de nouvelles autoroutes»

Les deux premiers ministres, qui étaient ensemble pour officialiser l’arrivée de Moderna à Montréal, vendredi, ont une fois de plus exprimé des visions opposées en ce qui a trait au projet de troisième lien.

Questionné par une journaliste à savoir si Ottawa accepterait de contribuer à hauteur de 40 % des coûts, maintenant qu’une nouvelle mouture du projet estimée à 6,5 milliards $ a été dévoilée, le premier ministre du Canada a répondu assez froidement.

« On est toujours là pour les investissements en partenariat avec les villes et les provinces », a d’abord souligné M. Trudeau, alors qu’on sait que contrairement à son homologue de Lévis, le maire de Québec, Bruno Marchand, semble plutôt réfractaire au projet de tunnel sous-fluvial.

Peu d’espoir

« On a investi énormément au cours des dernières années en infrastructures, particulièrement en infrastructures de transport collectif », a fait valoir le chef libéral.

De façon plus générale, quand des projets sont présentés au niveau fédéral, « on les regarde », a laissé planer M. Trudeau.

Mais en ce qui concerne plus précisément le troisième lien, « je sais que le projet est en train encore de se fignoler », a-t-il continué, en expliquant que les décisions seront prises en temps et lieu.

Il a toutefois terminé sur une note qui n’a rien pour donner espoir à Québec d’obtenir le financement réclamé. « Notre priorité, c’est toujours au niveau du transport collectif et ça va rester à ce niveau-là », a prévenu M. Trudeau.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, aucun programme d’infrastructure fédéral ne permet de subventionner de nouveau projet d’autoroute.

Legault déconcerté

Manifestement déconcerté, François Legault s’est aussitôt avancé au micro pour ajouter son grain de sel.

« Juste rappeler que [...] [le projet de troisième lien] c’est très important pour le transport collectif », a-t-il souligné. [...] Aux heures de pointe, il y aura deux voies sur quatre, donc la moitié des voies, qui seront pour le transport collectif. »

Le premier ministre du Québec en a profité pour avancer quelques arguments à l’appui de son projet phare. « Actuellement [entre Québec et Lévis], il y a deux ponts où les gens sont obligés de faire un grand détour, ce qui n’est pas idéal pour l’environnement », a rappelé le chef caquiste.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.