/news/currentevents
Navigation

Procès de Steve Lévesque: l’analyse des projections de sang peu concluante

Coup d'oeil sur cet article

La preuve de la Couronne est maintenant close dans le procès pour meurtre au second degré de Steve Lévesque, accusé d’avoir assassiné Maxime Dugas-Lepage le 20 janvier 2020 à Sainte-Anne-des-Monts, et l'analyse des projections de sang n'a pas donné beaucoup de résultats. 

• À lire aussi: Début du procès de Steve Lévesque à Rimouski

Au total, la Couronne a fait entendre 29 témoins.

La biologiste judiciaire et experte en projection de sang du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale Karine Gibson a été la dernière à prendre la parole.

Après avoir confirmé jeudi que le sang retrouvé sur la présumée scène de crime était celui de la victime Maxime Dugas-Lepage, elle a poursuivi son témoignage vendredi avec son analyse de projection de sang.

L’experte a confirmé que l’absence du corps de la victime ainsi que le nettoyage de la scène compliquaient son analyse.

Cependant, le nettoyage n’était pas impeccable et plusieurs indices étaient toujours visibles sur la scène, incluant des traces de sang et des projections de sang.

Selon Karine Gibson, le sang se serait répandu entre la table et le réfrigérateur, plus précisément près de la chaise. 

L’ensemble des projections de sang montre que la source du sang se situait au niveau du sol.

Par ailleurs, selon l’experte, il n’y a pas d’évidence de la présence de gouttes de sang compatibles avec un tir d’arme à feu.

Rappelons que Mario Lafontaine, qui affirme avoir été témoin de la scène, a raconté au jury que l’accusé a tiré sur la victime – qui était assise sur une chaise – au-dessus de l’œil droit et que Maxime Dugas-Lepage est tombé sur le sol.

Le juge a questionné l’experte afin de savoir si la chute d’un corps, principalement une tête, dans une mare de sang, pourrait avoir produit des projections de sang similaires à celles retrouvées sur la scène.

Karine Gibson a affirmé que c’était très peu probable, mais pas impossible. Elle est incapable de confirmer le mécanisme qui a provoqué les éclaboussures.

L’experte confirme qu’il y a eu du nettoyage principalement dans la cuisine et dans le corridor et qu’au moins une personne s’est déplacée dans la résidence avec des souliers tachés de sang.

La défense prévoit faire entendre trois témoins

L’avocat de la défense a confirmé qu’au moins trois témoins prendront la barre la semaine prochaine, incluant l’accusé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.