/sports/hockey/canadiens
Navigation

Canadien: un mal à prendre en patience

La prochaine saison pourrait n’être guère plus reluisante

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien est devenu, vendredi soir, la première équipe de l’histoire de la LNH à terminer au 32e rang. Idéalement, ce ne sera pas le cas l’an prochain. Toutefois, espérer une amélioration suffisante pour obtenir un billet pour les séries éliminatoires semble un peu utopique. 

• À lire aussi: Jeff Petry: une porte ouverte

• À lire aussi: Rien contre Ducharme...

• À lire aussi: Bilan du CH: Gallagher y croit toujours

Les partisans du CH devront peut-être faire encore preuve de patience à l’endroit de leurs favoris la saison prochaine.
Photo Martin Chevalier
Les partisans du CH devront peut-être faire encore preuve de patience à l’endroit de leurs favoris la saison prochaine.

D’abord puisque, comme mentionné dans un autre texte en page 79, Kent Hughes aura les mains liées par les contrats de Carey Price (10,5 M$) et de Shea Weber (7,86 M$). La convention collective a beau permettre de camoufler ces salaires sur la liste des blessés à long terme, ils limitent tout de même les possibilités d’aller chercher du renfort sur le marché des joueurs autonomes. 

Au cours de son allocution, le directeur général du Canadien a donné l’exemple de la position névralgique de joueur de centre. 

« On va continuer d’évaluer nos options pour améliorer cette position. Toutefois, quand j’étais agent, on me disait toujours que c’était difficile de trouver des joueurs de centre, a indiqué le directeur général. Il y en a quelques-uns qui sont toujours disponibles. Est-ce une option ? On verra. Plusieurs choses doivent arriver parce que, présentement, on n’a pas nécessairement la place sur notre masse salariale. »

Parmi les options envisageables pour dégager de l’espace, on peut rayer celle d’essayer de se départir de Brendan
Gallagher et de son salaire annuel de 6,25 M$ (jusqu’en 2026-2027).

« Gallagher est toujours dans les plans. On sait que Brendan n’a pas connu sa meilleure saison. Mais il n’est pas le seul dans cette situation. On espère qu’il va connaître une bonne saison l’an prochain », a-t-il mentionné.

Poursuivre le développement

Donc, Hughes, Martin St-Louis et le reste devront s’arranger avec ce qu’ils ont déjà sous la main.

« Je ne peux pas dire qu’il y aura beaucoup de changements. Il y en aura dans le sens qu’on a des jeunes et qu’on veut savoir à quel point ils sont prêts. On va baser nos décisions en fonction du développement des jeunes », a d’ailleurs indiqué Hughes.

« Il y aura peut-être deux ou trois nouveaux venus par le biais d’échanges ou en provenance du marché des joueurs autonomes, mais je ne peux pas le garantir », a tout de même glissé Hughes.

Une panoplie de jeunes arrières viendront s’ajouter aux Nick Suzuki, Cole Caufield et Alexander Romanov, que l’on pourra qualifier de jeunes vétérans. Particulièrement à la ligne bleue. C’est à se demander si, du point de vue de l’expérience, le Canadien ne subira pas un certain recul.

« Est-ce qu’on sera en retard par rapport à cette année ? On va voir. C’est certain qu’on va rajeunir. On a vu [Justin] Barron, on a vu [Jordan] Harris, [Kaiden] Guhle s’en vient. [Arber] Xhekaj s’en vient, a énuméré Hughes, mentionnant le nom de l’attaquant Jan Mysak au passage. L’objectif sera toujours de bâtir une équipe capable de gagner d’une année à l’autre. Les décisions que nous prendrons cet été seront prises en fonction de ça. »

Le numéro gagnant

Avec un peu de chance, Hughes gagnera la loterie du 10 mai et aura l’occasion, le 7 juillet, sur le parquet du Centre Bell, d’effectuer la première sélection du repêchage. D’ailleurs, Hughes a assuré qu’il en fera rapidement sa priorité.

« On a 14 choix cet été. On va passer beaucoup de temps avec nos dépisteurs, on va tenir des réunions. »

Avec 14 droits de parole, dont sept dans les trois premiers tours. Il s’agira d’une séance importante si Hughes souhaite jeter les bases d’une équipe qui, comme il le répète souvent, sera compétitive à long terme.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.