/sports/hockey
Navigation

[PHOTOS] Place Jean-Béliveau: les hommages affluent pour Guy Lafleur

De nombreuses personnes se sont déplacées pour signer le registre de condoléances à la place Jean-Béliveau

Un homme se recueille devant la statue de Guy Lafleur aussi à place Jean-Béliveau.
Photo Stevens Leblanc Un homme se recueille devant la statue de Guy Lafleur aussi à place Jean-Béliveau.

Coup d'oeil sur cet article

Québec dit adieu au Démon blond, depuis lundi matin, alors que des dizaines de dignitaires et citoyens affluent près de la statue de l'ancien hockeyeur près du Centre Vidéotron pour signer le registre de condoléances ouvert par la Ville de Québec.

• À lire aussi: Funérailles nationales: Patrick Roy invité à rendre hommage à Guy Lafleur

• À lire aussi: [EN IMAGES] Guy Lafleur: les gens défilent encore par milliers à la chapelle ardente

• À lire aussi: Le Tournoi pee-wee de Québec, là où la légende de Guy Lafleur est née

Le maire Bruno Marchand a pris le temps d'apposer sa signature dans le grand livre hommage à Guy Lafleur, lundi midi. Le chapiteau blanc prévu à cet effet est installé dans l'allée commémorative de la place Jean-Béliveau, tout juste devant la statue de Lafleur qui portait l'uniforme des Remparts de Québec.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, a signé dans le grand livre hommage à Guy Lafleur, lundi, à place Jean-Béliveau.
Photo Stevens Leblanc
Le maire de Québec, Bruno Marchand, a signé dans le grand livre hommage à Guy Lafleur, lundi, à place Jean-Béliveau.

M. Marchand a salué la grande «proximité» du joueur avec les partisans ainsi que son authenticité et sa résilience, qui lui ont permis de connaître une carrière phénoménale, malgré des débuts moins éclatants que prévu dans la LNH.

«Je l'ai vu [jouer] ici, au Colisée. Je me souviens encore du jour où il a annoncé qu'il serait un Nordique. Quelle fierté c'était pour les partisans des Nordiques. Quel pied de nez c'était de dire: “Guy Lafleur va maintenant porter un gilet bleu avec le grand N.” Ça a été plusieurs belles parties.»

Un homme se recueille devant la statue de Guy Lafleur aussi à place Jean-Béliveau.
Photo Stevens Leblanc

La ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, garde un souvenir impérissable de Guy Lafleur, qu'elle avait rencontré à Lac-Mégantic, après la tragédie ferroviaire qui a secoué la ville, alors que le Démon blond était venu apporter son réconfort aux citoyens endeuillés. 

«C'était un homme calme, doux, affable, généreux et je ne suis pas certaine s'il mesurait à quel point il faisait du bien aux gens et l'impact que sa seule personnalité avait. Il avait l'aura d'une idole, mais lui était foncièrement simple, généreux, humble.»

Un homme se recueille devant la statue de Guy Lafleur aussi à place Jean-Béliveau.
Photo Stevens Leblanc

Des élus de tous les horizons politiques se sont également déplacés lundi, mais également des citoyens et des anciens partisans du grand numéro 10, qui voulaient lui rendre un dernier hommage. Même des pee-wee, qui sont en ce moment en compétition dans le Tournoi international qui se tient au Centre Vidéotron et au pavillon de la jeunesse, ont fait un arrêt pour saluer l'ancien joueur. 

Un homme se recueille devant la statue de Guy Lafleur aussi à place Jean-Béliveau.
Photo Stevens Leblanc

Le registre est ouvert à la population lundi et mardi. 

Aristide Bourgeois et Marie-Claire Leblanc, tous deux résidents de Québec mais originaires des Îles-de-la-Madeleine, ont tenu à être présents, lundi. Mme Leblanc était particulièrement émue au moment de signer le registre.

«C'était un monsieur extraordinaire. Les gens de tous les âges ne l'oublieront pas», a témoigné Mme Leblanc.

«Il nous a fait passer des belles soirées!», renchérit M. Bourgeois, qui est né le même jour que le joueur étoile.

Marie-Claire Leblanc et Aristide Bourgeois ont aussi signé le registre des condoléances.
Photo Stevens Leblanc
Marie-Claire Leblanc et Aristide Bourgeois ont aussi signé le registre des condoléances.

«Je l'aimais comme joueur et comme personne», raconte Jean-Guy Moreau, un grand partisan des Nordiques. 

Pour son ami, Richard Gauthier, Guy Lafleur, c'est «toute notre jeunesse». Il était même prêt à se rendre à Montréal pour lui rendre hommage, mais a été heureux de constater que la Ville de Québec avait aussi ouvert un registre de condoléances.

Les amis Jean-Guy Moreau et Richard Gauthier ont également tenu à saluer la mémoire du Démon blond.
Photo Stevens Leblanc
Les amis Jean-Guy Moreau et Richard Gauthier ont également tenu à saluer la mémoire du Démon blond.

«C'est un vrai de vrai. Il n'y en aura plus des gars de même!», ajoute M. Moreau.

«Ça a marqué ma vie, cet homme-là. Je l'ai rencontré plusieurs fois et j'ai des très beaux souvenirs chez moi de lui, qu'il m'a signés», a exprimé un autre passant, Richard, indéfectible partisan des Canadiens de Montréal. «La première fois que je l'ai vu jouer, c'était aux Remparts, j'avais 10 ans», se souvient-il avec émotion. 

Le registre est ouvert à la population lundi et mardi, jusqu'à 19h.

Ce qu’ils ont dit

« Je l’ai vu [jouer] ici, au Colisée. Je me souviens encore du jour où il a annoncé qu’il serait un Nordique. Quelle fierté c’était pour les partisans des Nordiques. Quel pied de nez c’était de dire : Guy Lafleur va maintenant porter un gilet bleu avec le grand N. »

– Bruno Marchand, maire de Québec

« C’était un homme calme, doux, affable, généreux et je ne suis pas certaine s’il mesurait à quel point il faisait du bien aux gens et l’impact que sa seule personnalité avait. »

– Geneviève Guilbault, ministre de la Capitale-Nationale

« C’est un grand homme. Il a représenté notre ville de Québec, mais en même temps, toute la nation québécoise. »

– Éric Ralph Mercier, chef de Québec 21

« C’est un vrai de vrai. Il n’y en aura plus des gars de même ! »

– Jean-Guy Moreau, résident de Québec

« Il n’y a pas beaucoup de personnes qui inspirent autant de générations dans une vie. Il était inspirant sur la glace et hors glace. »

– David Weiser, conseiller municipal

« Je l’ai vu évoluer. Il a fait des exploits extraordinaires. »

– Suzanne Gosselin, résidente de Québec

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.