/news/politics
Navigation

Aînés: une priorité absolue au soutien à domicile

Aînés: une priorité absolue au soutien à domicile
Photo Jean-François Racine

Coup d'oeil sur cet article

Des groupes de défense des aînés ont promis de rappeler le plus souvent possible au gouvernement lors de la campagne électorale que des personnes âgées sont mortes abandonnées à leur sort pendant la pandémie.

Plus d’une centaine de personnes et six associations nationales représentant plus de 150 000 aînés se sont réunies mardi, à Québec, pour des États généraux sur les conditions de vie des aînés. 

À l’aube d’un scrutin provincial, les participants veulent se faire entendre. 

«On va être là pour les pourchasser et pour parler de la déclaration commune que nous venons d’adopter. On va assurer le suivi et on ne lâchera pas», a notamment mentionné Lise Lapointe, présidente de l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ). 

Respect et dignité

Selon Mme Lapointe, beaucoup d’histoires d’horreur dans les CHSLD et les résidences pour aînés (RPA) auraient pu être évitées. 

«C’est préoccupant. Même avant la COVID, il y avait de la maltraitance. Si on respectait les aînés, il n’y en aurait pas. Il y a différents moyens pour que ça cesse, mais ça continue d’exister», a-t-elle ajouté. 

L’objectif de la journée était de faire pression sur le gouvernement, mais surtout de remettre le bien-être des aînés au coeur des politiques publiques. Les participants ont mis en lumière l’urgence d’agir afin d’assurer la dignité des aînés.  

«Des pays se sont mis en action et les aînés y gagnent. Nous sommes utiles à la société peu importe l’âge. Le gouvernement ne peut pas faire la sourde oreille indéfiniment. Qu’il agisse dès maintenant», termine Mme Lapointe. 

Qualité des soins

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a prononcé une allocution en matinée. 

En fin de journée, la déclaration commune lue par la Coalition pour la dignité des aînés précise qu’une priorité absolue doit être accordée au soutien à domicile.

Le regroupement souhaite également un financement public et universel de la prestation des soins et services de santé dédiés aux personnes aînées. Par ailleurs, le gouvernement fédéral doit, selon eux, accroître les transferts en santé.  

Enfin, la qualité des soins doit être rehaussée dans les établissements de soins de longue durée.  

Le Québec doit aussi se souvenir des victimes de la COVID-19. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.