/finance/business
Navigation

Québec met 3 M$ dans un OBNL lié aux Desmarais

Coup d'oeil sur cet article

Québec a injecté à la mi-avril trois millions de dollars dans un organisme à but non lucratif (OBNL), qui a parmi ses commanditaires fondateurs Sagard Holdings, qui a à sa tête Paul Desmarais III.

Le 12 avril dernier, le gouvernement du Québec a versé 3 millions $ au Laboratoire d’identité numérique du Canada pour un projet d’innovation en cybersécurité de 8,8 millions de dollars, à Gatineau. 

Le laboratoire, dirigé par Pierre A. Roberge, se définit comme étant « un organisme indépendant qui se consacre à faire progresser la confiance numérique en réduisant les obstacles à l’adoption de l’identité numérique ». 

Ottawa aussi impliqué

Sur son site web, on mentionne que ses commanditaires fondateurs sont les gouvernements du Québec et du Canada, Accenture, EQ Bank, Interac, Desjardins, KPMG, Sagard Holdings et la Ville de Gatineau. 

À son conseil consultatif, on retrouve notamment Ben Harrison, associé, chef des partenariats et de la politique Sagard Holdings, peut-on lire.

« Les travaux réalisés par le Laboratoire d’identité numérique du Canada font progresser le secteur de la cybersécurité en Outaouais », a déclaré par communiqué le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon lors de l’annonce.

Pas d’entrevue

Ces derniers jours, le Laboratoire d’identité numérique du Canada n’a pas répondu aux demandes d’entrevue du Journal, en préférant réagir par courriel.

« Depuis deux ans, et en incluant les subventions à recevoir au cours des trois prochaines années, le Laboratoire aura reçu des dons/subventions à hauteur d’environ 6,2 millions de dollars », a précisé l’organisation.

Sur ce montant, environ 5 M$ viennent du secteur public et 1,1 million de dollars du secteur privé, a détaillé l’OBNL.

Le mois dernier, Le Journal avait souligné que la Caisse de dépôt et placement du Québec et Investissement Québec ont investi plus de 128 millions de dollars dans des fonds de Paul Desmarais III ces dernières années.

Sagard Holdings n’a pas répondu à nos demandes d’entrevue.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.