/investigations/politics
Navigation

Des travailleurs de la santé invités sans le savoir à un concert à saveur libérale

Des fonds publics ont même servi à payer une partie du cachet de Gregory Charles

Gregory Charles
Photo courtoisie Isabelle Melançon et Dominique Anglade ont profité du concert pour s’entretenir avec les spectateurs, qui étaient « en grande majorité » des employés du CIUSSS.

Coup d'oeil sur cet article

Des employés du réseau de la santé pensaient avoir gagné des billets pour un spectacle de Gregory Charles en guise de remerciement pour leurs efforts pendant la pandémie. Ils se sont plutôt retrouvés dans un événement à saveur électorale organisé par une députée libérale, ce week-end.

• À lire aussi - Sondage: la CAQ s’en sort indemne, mais le PQ et le PLQ en chute libre

«Vous avez gagné deux billets pour assister à un spectacle de Gregory Charles, un événement que vous offre le CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. L’attribution des billets s’est faite par tirage au sort et vous comptez au nombre des employés gagnants».

Gregory Charles
Photo courtoisie
Gregory Charles

Tel était le courriel reçu par plusieurs dizaines d’employés de cet établissement de santé, le 28 avril.

Ces travailleurs se sont donc présentés nombreux dimanche après-midi à l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, à Verdun.   

  • Écoutez l'entrevue de Benoît Dutrizac avec Isabelle Melançon sur QUB Radio:

Ils ont rapidement constaté que l’événement avait une forte odeur politique, à cinq mois des élections générales :

Des dépliants vantant les réalisations de la députée Melançon avaient été parsemés dans l’église.
Photo courtoisie
Des dépliants vantant les réalisations de la députée Melançon avaient été parsemés dans l’église.
  • Un dépliant en couleurs avec plusieurs photos, qui vantait les réalisations de la députée de Verdun Isabelle Melançon, était distribué à l’entrée et déposé sur chaque banc de l’église.      
  • La cheffe du PLQ Dominique Anglade était présente. Elle en a profité pour discuter avec de nombreux citoyens et a publié des photos de l’événement sur Twitter.          
  • La députée Melançon a prononcé une allocution. Elle a par la suite partagé sur sa page Facebook sa grande fierté d’avoir organisé l’événement. « Quelle journée ! Je suis encore sur un nuage ! J’ai eu le bonheur d’accueillir près de 600 personnes », a-t-elle notamment écrit.            
À la sortie, les spectateurs recevaient ce carton de remerciement de la députée.
Photo courtoisie
À la sortie, les spectateurs recevaient ce carton de remerciement de la députée.
  • À la sortie de l’église, les employés qui avaient assisté au spectacle se faisaient remettre un carton de remerciement avec une photo d’Isabelle Melançon.    
  • Écoutez l’entrevue de Richard Martineau avec Jean-Louis Fortin sur QUB radio :   

«Événement politique»

«Quand on a remarqué que c’était un événement politique, on a pensé à s’en aller. Plusieurs personnes se demandaient ce qu’elles faisaient là», raconte à notre Bureau d’enquête une personne qui était dans l’assistance et qui a requis l’anonymat.

Selon cette participante, les gens semblaient tout de même apprécier la prestation de l’artiste. 

«Le concert était superbe. Gregory Charles est un bon performer», ajoute-t-elle.

Selon Jeremy Ghio, directeur des communications au cabinet de Dominique Anglade, l’événement était «organisé par la fabrique (de l’église), avec l’aide du bureau de circonscription d’Isabelle Melançon».

Avec des fonds publics

M. Ghio a mentionné que la députée de Verdun avait consenti 15 058 $ de fonds publics à l’événement, à même son budget discrétionnaire, une dépense autorisée par l’Assemblée nationale.

Cette somme a servi à payer «la location de la salle et l’équipement», ainsi qu’une «petite partie du cachet de Gregory», a-t-il ajouté, sans pouvoir mentionner à combien s’élevait le cachet.

Ce courriel envoyé aux employés du CIUSSS ne faisait aucune mention du caractère politique de l’événement.
Photo courtoisie
Ce courriel envoyé aux employés du CIUSSS ne faisait aucune mention du caractère politique de l’événement.

Le courriel que nous avons consulté, qui a été envoyé aux «employés gagnants» du CIUSSS, ne contenait pourtant aucune indication du caractère politique de l’événement.

Jean Nicolas Aubé, conseiller-cadre aux relations médias du CIUSSS, assure que lorsque l’invitation a été initialement partagée entre gestionnaires, il a été mentionné très clairement que «Mme Isabelle Melançon organise un événement spécial afin d’exprimer toute sa gratitude à ceux qui ont été sur les premières lignes de front dès le début de la pandémie». 

Selon lui, c’est par la suite que cette information pourrait ne pas avoir été communiquée à certains employés.

Pas dans ses plans

Gregory Charles, de son côté, assure qu’il ne faut pas voir dans cet événement un indice de liens entre lui et le PLQ.

«Je ne savais pas que Dominique Anglade était là. [...] Je n’ai jamais fait d’événement politique. Je n’ai pas de carte de parti», a-t-il expliqué, joint au téléphone.

Il voit ce concert au même titre qu’un événement corporatif, «comme j’en fais 100 par année».

L’artiste, dont la sortie publique sur l’éducation a beaucoup fait réagir la semaine dernière, réitère qu’il a «zéro» intention de se présenter aux élections du 3 octobre prochain.

Mais il ajoute: «[En politique] c’est comme en temps de guerre. Si on est requis, on serait niaiseux de juste dire non».

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.