/sports/opinion/columnists
Navigation

Vers le sommet de l’Est

GEN - ATLANTA FOOTBALL CLUB UTD VS CF MONTRÉAL
Photo Martin Alarie Djordje Mihailovic a embrassé Kamal Miller après le but du défenseur, samedi, contre Atlanta.

Coup d'oeil sur cet article

La séquence se poursuit pour le CF Montréal, qui, pour une sixième rencontre de suite, a obtenu des points au classement, en prenant la mesure d’Atlanta United, devant ses partisans au Stade Saputo, samedi.

Cette victoire de 2 à 1, acquise en fin de match, a ainsi permis à la troupe de Wilfried Nancy de se hisser au quatrième rang du classement de l’Association de l’Est, grâce à 14 points, à quatre points seulement de l’Union de Philadelphie, qui trône au sommet.

Le CF Montréal a amorcé la partie en lion devant ses partisans, avec un but à la quatrième minute, de Kamal Miller, bien servi par Djordje Mihailovic. Le défenseur s’est présenté entre plusieurs adversaires pour rediriger le ballon dans le filet. Ce fut un superbe but, mais qui a motivé l’équipe rivale, ce qui est un peu inhabituel.

Par la suite, Atlanta United a pris le contrôle du duel. La formation américaine voulait plus égaliser que les favoris locaux voulaient augmenter leur avance.

Une ligne défensive solide

Lors de cet affrontement, les trois arrières centraux, soit Rudy Camacho, Joel Waterman et Miller, ont offert une bonne performance collective. Ils ont éliminé certaines erreurs qu’ils faisaient dans le passé et cela a porté ses fruits contre Atlanta United, qui a une équipe normalement très offensive, avec des joueurs très à l’aise avec le ballon.

C’est plutôt le milieu de terrain, en défensive, qui n’a pas été au sommet de son efficacité. Encore une fois, Victor Wanyama n’a pas été bien appuyé dans ses tâches défensives, les visiteurs ayant trouvé plusieurs fois les lignes de passe. 

Cependant, la ligne défensive du CF MTL a tenu le fort et a contrôlé ou arrêté la plupart des attaques.

Le vent a tourné

De plus, en première demie, la formation québécoise a eu de la difficulté à connecter ses remises et à avoir la possession du ballon. 

Ainsi, du côté d’Atlanta United, ce fut l’inverse, ce qui a mené au but égalisateur en début de deuxième demie. 

Comme le premier filet des favoris de la foule, celui d’Atlanta United a semblé motiver le CF Montréal, qui a ensuite été plus menaçant, et tout indiquait que ce serait le onze montréalais qui marquerait un deuxième but, ce qui est arrivé à 82e minute.

Torres fait la différence

Cette réalisation a été l’œuvre de Joaquin Torres, qui est entré dans le match en deuxième mi-temps. 

Nous sommes habitués à le voir en tant que joueur provocateur technique et offensif. Et lorsqu’il joue bien, c’est un joueur assez difficile à gérer pour l’adversaire. 

Il a ajouté de l’énergie et une meilleure qualité technique au moment où le CF Montréal en avait besoin.

Et Torres a montré à Lassi Lappalainen ce qu’il faut faire durant un match. 

Complètement effacé

Encore une fois, le Finlandais n’a pas répondu présent au début, au milieu et à la fin. Lappalainen a amorcé les rencontres à plusieurs reprises dernièrement et ça devient peut-être une superstition pour Wilfried Nancy plutôt qu’un départ au mérite.

Ainsi, le CF Montréal avance vers le sommet du classement de l’Association de l’Est. 

Normalement, je suis un peu sévère par rapport à la qualité du spectacle, mais cette fois, bien que ce n’était pas un match parfait, il était agréable à regarder. 

Le CF MTL a profité de cette superbe journée pour amener encore plus de soleil et de chaleur à tous les partisans de l’équipe.

Au final, cette série de matchs avec au moins un point a de fortes chances de permettre au CF Montréal de participer aux éliminatoires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.