/news/society
Navigation

Violence sexiste: les hommes pourraient être la solution

SOS violence conjugale
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Les hommes pourraient être la clé de la prévention de la violence faite aux femmes, selon une étude.

• À lire aussi: Peine de 20 ans pour avoir brulé vive son ex-conjointe

C’est du moins ce qu’a conclu la pédagogue et experte de l’étude des genres Grace Skahan. Cette dernière parlera d’ailleurs de la question lors d’une conférence au Congrès des sciences humaines, qui se déroulera du 12 au 20 mai prochains.

«Les hommes ont beaucoup plus de pouvoir dans la société que les femmes, et sont dans une position unique et stratégique pour promouvoir les initiatives sur le genre. Toutefois, il y a très peu d’hommes qui s’intéressent véritablement à faire avancer les choses. Ce sont presque toujours les femmes», a-t-elle expliqué.

Cette dernière étudie d’ailleurs comment faire pour amener les hommes à s’intéresser au sujet. «Nous savons que le fait d’impliquer des hommes rend moins probable qu’ils commettent des actes de violence, mais aussi accroît leurs chances de se mobiliser dans leur propre vie pour y mettre fin. Nous devons mieux comprendre comment faire en sorte qu’un plus grand nombre d’entre eux participent aux discussions», a-t-elle mentionné.

Ainsi, avec les résultats de la première phase de sa recherche, Mme Skahan a découvert, entre autres, que le fait d’avoir une «femme influente» dans leur vie qui remet en question les iniquités entre les sexes pourrait jouer un rôle important sur l’implication des hommes. Également les hommes ayant eu des cours de littérature féministe et de justice sociale sont plus susceptibles de s’intéresser davantage à la question

«Plus nous pourrons mettre sur pied des initiatives structurées et inclusives, comme des programmes scolaires auxquels nous participons tous ensemble, plus vite nous pourrons mettre fin à la violence sexiste», a finalement conclu Grace Skahan.

Chaque année, de nombreuses femmes subissent des violences de la part de leur partenaire et, tous les six jours, on assiste à un féminicide.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.