/entertainment/comedy
Navigation

« Personne n’est à l’abri de rien », affirment des humoristes québécois

Dave Chappelle
Photo AFP Dave Chappelle

Coup d'oeil sur cet article

L’agression qu’a vécue l’humoriste Dave Chappelle à Los Angeles, mardi soir, est fort probablement un cas isolé, même si « personne n’est à l’abri de rien », selon certains humoristes québécois questionnés par Le Journal.

• À lire aussi: L'humoriste Dave Chappelle agressé sur scène

« Des fois, tu ne sais pas c’est quoi la corde sensible que tu vas peut-être péter, dit P-A Méthot. Mais honnêtement, ici, les gens aiment mieux chialer [que de monter sur scène]. »

Dans sa carrière, Guy Nantel a vu un spectateur monter sur scène quatre ou cinq fois dans ses spectacles. « Dans des bars, quand t’es en début de carrière, tu as parfois des gars saouls qui montent sur scène. Mais quelqu’un qui fait ça, il se met vraiment dans le pétrin. Et il ne manquera pas de témoins non plus pour l’événement ! »

Ayant déjà reçu des menaces de mort, Guy Nantel indique faire parfois plus attention à sa sortie du théâtre, lorsqu’il retourne à sa voiture après son spectacle. « Des fois, quand tu vis des polémiques où ça brasse beaucoup, tu es plus vigilant. »

Faire confiance à la société

Pour Maxim Martin, l’agression qu’a vécue Dave Chappelle aurait pu « arriver n’importe où, n’importe quand. C’est sûr que c’est plus dangereux pour des gens qui ont un style provocant [comme Chappelle]. Je pense que Pierre-Yves Roy-Desmarais peut dormir tranquille ! [rires].

« On a un incident isolé ici, poursuit-il. Il ne faudrait pas commencer non plus à ce que tout le monde s’engage un bodyguard au Québec ou que l’on mette des clôtures entre la foule et les artistes. Je vais essayer de faire confiance à la société. »

Au Québec, ce genre d’agression envers un humoriste est très rare. Le cas le plus connu est probablement celui de l’humoriste écossais Jerry Sadowitz, lors d’un gala Just For Laughs, en 1991. Il avait commencé son numéro en insultant grossièrement les Québécois francophones. Un spectateur était alors venu lui donner un coup de poing sur scène.

L’organisation de Just For Laughs a mentionné mercredi au Journal continuer de suivre l’évolution de l’incident Chappelle. « À l’heure actuelle, nous ne pensons pas qu’il soit nécessaire d’introduire des protocoles de sécurité supplémentaires [pour le festival cet été], mais nous révisons constamment nos mesures pour nous assurer qu’elles sont conformes aux normes, et si nous devons les améliorer, nous n’hésiterons pas à réagir rapidement. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.