/opinion/columnists
Navigation

Privatisation des soins: paye ou crève!

Coup d'oeil sur cet article

Éric Duhaime, chef du PCQ, veut mettre en concurrence les institutions publiques en santé avec le secteur privé.

Il espère des investissements étrangers pour construire des cliniques et des hôpitaux privés. Il consacrerait une partie de nos impôts à du profit pour des transnationales, plutôt que pour les soins.

Duhaime nous rendrait encore plus dépendants de fournisseurs étrangers en santé. Il ne retient pas les leçons de la pandémie.

Rappelons-nous la pénurie de masques ou les délais pour obtenir les vaccins anti-COVID.

Se souvenir

Micheline Baril ne fera jamais la une des grands médias. C’est la sœur de mon ami, et j’assistais à ses funérailles samedi dernier.

Jean-Guy lui a rendu hommage en rappelant être sorti de l’orphelinat grâce à elle. Il y avait été placé avec ses frères à l’âge de deux ans alors que sa mère souffrait de sclérose en plaques.

Sept ans plus tard, sa mère étant morte et malgré l’endettement dû aux soins hospitaliers pour cette dernière, Micheline voulait qu’on ramène les trois garçons à la maison et souhaitait s’en occuper. Elle n’avait que 16 ans.

Ils vivaient à cinq dans un petit appartement qui pouvait être qualifié de taudis. Treize ans après la mort de sa femme, le père payait encore les dettes de santé sans trop se sortir de la misère.

On croirait que Duhaime veut nous ramener à cette époque-là !

Faux mythes

Notre système de santé n’est pas parfait. Il n’est toutefois pas aussi pourri que certains le laissent croire.

Son dénigrement sert surtout les entreprises qui veulent en tirer profit. Pour plusieurs personnes âgées, la privatisation des soins illustre clairement que la profitabilité se fait aux dépens des conditions de vie des résidents et du personnel.

La concurrence imaginée par Duhaime n’améliorera pas la situation. Elle siphonnera plutôt le réseau public, coûtera plus cher et réservera un accès privilégié aux bien nantis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.