/news/transports
Navigation

RTC: légères hausses de tarifs à partir du 1er juillet

Coup d'oeil sur cet article

Les usagers du Réseau de transport de la Capitale (RTC) vont connaître de légères hausses des tarifs, de 2,1% en moyenne, à partir du 1er juillet.

Le conseil d’administration du RTC a entériné ces augmentations lors de sa séance ordinaire de mercredi soir.  

Les clients occasionnels, qui paient à l’usage, devront débourser 3,25$ au lieu de 3,20$ pour un passage.  

Ceux qui sont habitués à payer en argent comptant devront chercher 25 cents supplémentaires dans leurs poches, puisque le droit de passage sera de 3,75$ au lieu de 3,50$. Dans ce cas-ci, il s’agit tout de même d’une hausse de 7,1%. Le RTC a expliqué que c’est la première fois – depuis 2016 – que le coût pour le paiement en argent comptant augmente. On a également précisé que seulement 7% des clients utilisent encore ce mode et qu’il ne s’agit pas forcément d’une clientèle défavorisée.  

Siégeant sur le conseil d’administration du RTC, la cheffe de Transition Québec, Jackie Smith, a voté en faveur de ces hausses pour éviter la réduction des services aux citoyens, a-t-elle précisé. La conseillère de Limoilou, qui prône toujours la gratuité des transports, a de nouveau réclamé que les gouvernements financent mieux le RTC.  

Valide en tout temps, le laissez-passer mensuel coûtera bientôt 91,95$ au lieu de 89,75$. Le lot de 20 billets passe de son côté de 58$ à 59$.  

Populaire chez les jeunes, le tarif «week-end illimité», valide à partir du vendredi à 17h30, passe de 16$ à 16,25$. Le laissez-passer quotidien passe de 8,85$ à 9$. 

«La nouvelle grille tarifaire du RTC offre et maintient des titres flexibles et avantageux qui s’adaptent à la nouvelle réalité des clients, qui a grandement évolué depuis le début de la pandémie», a souligné la présidente du RTC, Maude Mercier-Larouche. 

D’après elle, «cette grille tarifaire témoigne également de l’importance des commentaires de la clientèle pour le RTC, qui a écouté certains besoins exprimés et qui vient y répondre. Elle nous permet également de poursuivre la reprise d’achalandage amorcée».

En mars 2022, le RTC a d’ailleurs pu atteindre son objectif de revenir à 70% de l’achalandage par rapport au mois de référence (mars 2019) prépandémique.    

Promise par Bruno Marchand durant la dernière campagne électorale municipale, la tarification sociale est toujours prévue pour 2023, a-t-il assuré. Ses modalités précises ne sont toujours pas connues.   

Service de Flexibus bonifié

D’autre part, le RTC a confirmé mercredi soir la bonification imminente de son service Flexibus (taxi-bus) dans la zone Nord-Est, soit dans les secteurs de Wendake, Saint-Émile, Lac-Saint-Charles et Notre-Dame-des-Laurentides.  

«Pour répondre aux besoins exprimés de la clientèle, dès le 16 mai, la zone Nord-Est sera maintenant en service de 6h à 23h tous les jours, à l’instar des autres zones desservies. Jusqu’à maintenant, le service de transport à la demande n’était pas offert aux heures de pointe dans cette zone», lit-on dans un communiqué de presse. 

Depuis le lancement du service, le 7 mars dernier, le RTC, dit avoir enregistré près de 10 300 déplacements. «Nous sommes soufflés par la réponse de la clientèle», s’est réjouie Mme Mercier-Larouche. 

Interrogée à savoir si les prochaines phases de déploiement du Flexibus pourraient être devancées, la présidente du RTC a dit que c’était «tentant», mais elle n’a pas pris d’engagement ferme à ce sujet. 

On ne sait toujours pas non plus quand le service de vélopartage, àVélo, dont le lancement a été reporté cette année, pourra démarrer.   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.