/entertainment/stage
Navigation

Vania et Sonia et Macha et Spike: une comédie très efficace

Le Rideau Vert frappe dans le mille...

Rideau Vert
Photo courtoisie, David Ospina Roger La Rue, Nathalie Mallette et Sylvie Léonard forment un trio hilarant dans la comédie Vania et Sonia et Macha et Spike.

Coup d'oeil sur cet article

Le Théâtre du Rideau Vert conclut sa saison dans le rire avec une comédie efficace et bien interprétée.

La pièce Vania et Sonia et Macha et Spike regorge de répliques qui dérident l’auditoire. Dans ce récit familial, une actrice égocentrique (Sylvie Léonard), qui a connu la gloire à l’étranger, rend visite à son frère (Roger La Rue) et à sa sœur (Nathalie Mallette) qui vivotent dans la maison familiale après la mort de leurs parents. 

Ces derniers vivent aux crochets de cette vedette vieillissante qui débarque au bras d’un jeune adonis (Alex Bergeron) aussi niais qu’imbu de lui-même. À eux, se greffent une femme de ménage déjantée (Joëlle Paré-Beaulieu) qui a des dons de prémonition et une jeune voisine enjouée, mais naïve (Rebecca Vachon).

Volontairement caricaturaux, ces personnages sont rendus avec talent par les comédiens. Le duo frère-sœur incarné par Roger La Rue et Nathalie Mallette est particulièrement impressionnant. Leur relation amour-haine marquée par de nombreux moments frôlant l’absurde est savoureuse.

Jamais montée en français

Grâce à une touche de folie dans le comportement des protagonistes, cette pièce allie à merveille humour noir et gras, des moments de tensions et de dérisions. Dans sa première mise en scène dans ce théâtre montréalais, Marc St-Martin a donc réussi son pari de présenter cette œuvre de l’auteur américain Christopher Durang qui a été primée à Broadway.

Légère, fantaisiste et bien écrite, elle aborde des thèmes comme le culte de la jeunesse, la méfiance face aux changements, les relations de famille ainsi que le péril du réchauffement climatique. Les clins d’œil au grand dramaturge Anton Tchekhov, ainsi que des éléments de la culture populaire des années 60-70-80 ajoutent une couche d’intelligence à cette satire sans prétention. 

De plus, ce texte monté pour la première fois en français a été brillamment adapté pour inclure de nombreuses références culturelles québécoises. La traduction est de Maryse Warda. 

Même si la trame reste somme toute prévisible et qu’elle se termine de manière convenue, cette production constitue une offre solide pour un public à la recherche de divertissement. 

Vania et Sonia et Macha et Spike est présentée jusqu’au 4 juin au Théâtre du Rideau Vert. 

Vania et Sonia et Macha et Spike ★★★1⁄2  

  • Un mise en scène de Marc St-Martin 
  • Avec Sylvie Léonard, Roger La Rue, Nathalie Mallette et Alex Bergeron 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.