/sports/hockey
Navigation

Comité sur le développement du hockey: un rapport salué au Saguenay–Lac-Saint-Jean

HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-TRAINING-CAMP
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le rapport du Comité québécois sur le développement du hockey au Québec a gagné des points au Saguenay–Lac-Saint-Jean, où le grand principe de permettre aux enfants d’avoir du plaisir est applaudi. 

• À lire aussi: «Un outil de travail incroyable» pour la relance du sport, se réjouit Hockey Québec

• À lire aussi: Développement du hockey au Québec: 190 pistes pour relancer notre sport national

«Il y a de bonnes choses là-dedans», a affirmé le coordonnateur de Hockey Saguenay–Lac-Saint-Jean, Pascal Bouchard.

Des mesures avancées dans le rapport étaient même déjà envisagées par la fédération régionale.

«Enlever les statistiques au niveau M11 et M13, c’est quelque chose qu’on regardait beaucoup», a ajouté M. Bouchard.

Cette initiative enlèverait de la pression aux jeunes enfants. La priorité, c’est que l’enfant s’amuse.

«Il ne faut pas que sa vie tourne juste autour du hockey. C’est un loisir», a tenu à préciser M. Bouchard. «Lorsqu’il y a trop de compétition, ce ne sont pas tous les jeunes qui sont capables de l’absorber.»

Un entraîneur bénévole, François Gagnon, est du même avis.

«La section la plus intéressante, évidemment, c’est le plaisir de jouer. Ramener ça au plaisir, c’est très intéressant. Je pense que ça va avoir un effet positif rapide. Quand ils sont sur la glace, ils veulent gagner, travailler fort. Cinq minutes après le match, eux, ils sont capables de penser à autre chose. C’est de transmettre cela à tout le monde», a indiqué celui qui a œuvré avec des joueurs novices la saison dernière.

Le ton a changé et le hockey mineur doit modifier certaines approches, a admis Pascal Bouchard.

«Donner une priorité aux meilleurs par rapport aux moins forts un petit peu en bas âge, c’est un petit peu de notre faute aussi. On faisait ça et le ton a changé. On étiquetait les jeunes beaucoup trop tôt pour faire de la compétition», a précisé le coordonnateur régional.

Une des mesures proposées qui fait le plus réagir concerne celle d’intégrer le patinage à l’école.

«J’aime la suggestion par rapport au développement des savoir-faire de base moteur. De rentrer le patin dans les écoles au niveau primaire», a affirmé l’entraîneur-chef du programme des Mustangs au Centre de service scolaire des Rives-du-Saguenay, Jean-François Jolin.

Mais il se tourne maintenant vers Québec. «La balle, d’après moi, c’est un ballon qui est dans le camp du gouvernement.»

Il aurait notamment souhaité qu’on établisse d’abord un plan pour le sport avant de se pencher sur un seul.

«Le développement de l’athlète et non juste du joueur de hockey. Quand je parle de développement à long terme, ce n’est pas juste l’élite. C’est aussi de créer des passions chez les jeunes. Que le sport devienne une habitude de vie et qu’on mette un petit peu plus d’heures d’éducation physique au primaire et au secondaire. L’élite, c’est d’élargir la pyramide. C’est de toucher à tout. Nager, lancer, sauter, patiner», a indiqué M. Jolin.

«Les jeunes vont développer des savoir-faire qui va leur rester toute leur vie. On dirait que le sport et l’éducation travaillent dans des vases clos. Pour moi, éducation et sports, ça va ensemble», a-t-il ajouté.

Cette idée de patinage à l’école est soulignée par Pascal Bouchard. «L’école? Pourquoi pas? Pour nous, comme organisation, ce serait plus facile si tu avais un jeune qui a une base de patinage pour commencer à jouer au hockey.»

Mais François Gagnon se questionne sur sa mise en application à grande échelle, même s’il approuve cette mesure. «La proximité des patinoires. Je pense que c’est peut-être une idée qui est dure à mettre en application. L’intention est là. C’est quand même bien pensé.»

La responsable régionale du hockey féminin, Nathalie Perron, s’est elle réjouie que son développement soit une priorité. Elle espère que de patiner à l’école fasse découvrir à des jeunes filles leur intérêt pour le hockey.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.