/weekend
Navigation

Séries télé: 12 mères bienveillantes et inspirantes

Coup d'oeil sur cet article

Les mères sont de tous les combats. Elles sont bienveillantes, affectueuses, à l’écoute. Elles veulent le meilleur pour leur progéniture. Nous les avons vues se battre à bien des égards dans nos séries. Tenir le phare. En voici quelques souvenirs pour souligner la fête des mamans. 

• À lire aussi: Films: les mères à l’honneur

• À lire aussi: 9 livres québécois à offrir en cadeau pour la fête des Mères

Mireille (Josée Deschênes) dans Audrey est revenue  

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Bien que sa fille ait été plongée dans un coma depuis 16 ans, Mireille n’a jamais perdu espoir. Tous les jours elle s’est présentée à son chevet. Tous les jours elle lui a parlé. Quand elle est revenue à elle, Mireille a tout fait pour que la réadaptation se passe bien. Maman poule, elle oublie que sa fille est devenue adulte et qu’elle aspire à retrouver l’autonomie qu’un accident lui a enlevée. Et Mireille ne doit pas vivre dans la peur pour laisser Audrey s’épanouir et retrouver le beau de leur relation.

Diffusé sur Club illico

Valérie (Mélissa Désormeaux-Poulin) dans Lac Noir  

Photo courtoisie

La policière a fui la ville le temps d’un été pour venir prêter main-forte au chef de police dont le partenaire a disparu. Elle a forcé son fils adolescent, un peu blasé, à la suivre. C’était l’occasion de vivre une nouvelle expérience, de changer le mal de place. Mais comme il se passe des choses étranges à Lac-Noir, Valérie devra tout faire pour protéger son fils qui semble une proie pour certains des habitants. Ce sera une véritable course contre la montre pour ne pas perdre celui qu’elle aime tant.

Diffusé sur Club illico 

Ève (Rachel Graton) dans Portrait-robot  

Photo courtoisie, ALSO Productions

On pourrait croire qu’elle est mésadaptée socialement. En fait, Ève est bancale. Depuis 5 ans. Depuis la disparition inexpliquée de son fils encore bébé. Un événement qu’elle peine à se remémorer alors que son travail l’amène chaque jour à forcer des victimes à plonger dans leurs souvenirs. Pour Ève, l’affaire ne peut être close puisqu’elle reste sans finalité. Une histoire qui pourrait rendre fou. Pourtant, elle garde un minimum d’espoir et se dit qu’en étant dans la police, elle découvrira bien le fond de l’histoire.

En VSD 

Élisabeth (Sandrine Bisson) dans Le temps des framboises  

Photo courtoisie

Rien ne destinait Élisabeth au travail de la ferme. Du jour au lendemain, après la mort subite de son mari, elle se retrouve à gérer l’entreprise familiale, à apprendre sur le tas tous ses rouages, à négocier avec sa belle-famille, tout en ayant de la bienveillance pour les travailleurs saisonniers auxquels elle voue un grand respect. Elle veille aussi sur ses deux fils adolescents, qui naviguent entre le deuil, l’avenir et tout ce qui peut irriter des gars dans cette période trouble de la vie.

Diffusé sur Club illico 

Catherine (Céline Bonnier) dans Une affaire criminelle  

Photo courtoisie, Serge Gauvin

Catherine Godin est une battante. Depuis près de 15 ans, elle mène sans répit une lutte pour faire innocenter son fils qui croupit en prison pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Certains la trouvent folle ou désespérée. D’autres admirent sa force et son combat. Même si la fatigue s’installe et que l’impuissance devient lourde, elle garde sa rage et ses convictions afin de se faire entendre. Perdre n’est pas une option.

Diffusé sur Crave 

Noémie St-Hilaire (Catherine St-Laurent) dans District 31  

Photo courtoisie, Ici Télé

Officiellement, nous ne l’avons vu mère qu’à peine une minute, à la fin de la populaire saison. Mais on peut dire que la maternité a complètement changé sa façon de voir la vie. Depuis qu’elle est enceinte des jumelles, elle peine à rester impartiale face aux ignobles crimes impliquant de jeunes femmes. Elle mesure aussi davantage les risques du métier. Le bonheur familial est dorénavant sa seule ambition.

En VSD 

Anne (Isabelle Blais) dans Les bracelets rouges  

Photo courtoisie

Son petit Albert est plongé dans le coma après un accident de plongeon. Chaque jour, elle se présente à ses côtés, lui fait la lecture, raconte sa journée. Son sourire cache pourtant sa tristesse et son impuissance. Sa bienveillance rejaillit sur les autres jeunes patients. Elle encourage les autres parents de passage. Elle garde espoir, ne veut pas penser au pire même si les doutes sont omniprésents, elle s’oublie pour se consacrer entièrement à son fils au cas où il ouvrirait les yeux.

En VSD 

Macha (Bénédicte Décary) dans L’Échappée  

Photo courtoisie, Danny Taillon

Le chemin de Macha n’a jamais été en ligne droite. On lui a enlevé la garde de sa fille, Astrid, parce qu’elle était violente. Elle s’est soignée, s’est rangée et a pu reprendre une relation plus saine avec l’ado. Quand sa sœur est décédée d’une overdose dans des circonstances nébuleuses, elle a eu la garde de ses deux jeunes enfants. Cette maternité imposée a fait ressortir sa grande vulnérabilité. Particulièrement face à la petite Charlie. Après quelques mauvaises décisions, elle lutte pour ne plus lever la main sur quiconque. Elle a refait sa vie, mais sa faiblesse l’a menée jusqu’à Jean-Simon, dont les techniques sont contestables. Heureusement, elle est maintenant bien entourée et toute la famille est en sécurité.

En VSD 

Daphnée (Emmanuelle Lussier-Martinez) dans Contre-offre  

Photo courtoisie, Bell Média

Marie-Lune est la priorité de Daphnée. En bonne mère monoparentale, elle vit toujours dans le doute de bien faire les choses. Comme si elle devait pallier l’absence du paternel. Pour protéger sa fille, Daphnée a toujours caché l’identité de son père. Pas par peur de la perdre, mais plutôt pour éviter la déception si celui-ci ne partageait pas le même désir de la connaître. Mais Daphnée ne peut tout contrôler. Et on peut dire qu’elle a réussi parce que Marie-Lune est une jeune fille aussi enjouée que mûre.

Diffusé sur Noovo.ca 

Anémone-Manon (Marina Orsini) dans Une autre histoire  

Photo courtoisie, Ici Télé

C’est l’histoire pas ordinaire d’une mère qui a eu deux familles sous deux identités. Mais la maladie l’a forcée à renouer avec son passé. Ce qui a pansé des blessures. La beauté de ces retrouvailles est que les six enfants se sont adoptés. Malheureusement, l’Alzheimer a fait son œuvre trop tôt. Anémone ne voulait pas être un poids pour sa (ses) famille(s). Elle a pris le temps qu’il faut pour connaître, aider et aimer chacun d’entre eux avant de perdre complètement ses souvenirs si précieux. Puis elle est partie doucement, bien entourée. 

En VSD 

Isabelle (Christine Beaulieu) dans L’œil du cyclone  

Photo courtoisie, ICI Télé

Beaucoup de mères vont se reconnaître en Isabelle, son autodérision et son lâcher-prise. Elle élève seule une ado et des jumeaux très différents, tout en travaillant à son compte. Elle est complètement déculpabilisante en ne cherchant pas à être désespérément la meilleure, mais en étant une excellente maman.  

Saison 1 en VSD
Saison 2 diffusée sur ICI TOU.TV Extra 

Marianne (Marilyn Castonguay) dans Le pacte  

Photo courtoisie, Ève B. Lavoie

La vie ne fait pas de cadeau à Marianne. Cette mère monoparentale peine à joindre les deux bouts, cumule les boulots, veut offrir le meilleur pour son fils. Pourtant, elle a toujours le moral. Débrouillarde, elle est constamment en mode solution. Positive, elle appuie les mauvais coups de son fils s’ils sont faits pour les bonnes raisons. C’est une mère complice.  

En VSD

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.