/news/health
Navigation

La détresse s’accentue chez les Québécois

Les appels à la ligne d’aide en santé mentale Info-Social ont grimpé de 50 %

Caucasian young pretty female doctor having online video call consultation on laptop speaking in headset with patient sitting at table in hospital cabinet. Healthcare, Portrait, medical center concept
Photo d’archives Les intervenants psychosociaux de la ligne d’aide en santé mentale Info-Social ont répondu à plus de 500 000 appels en 2021.

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 500 000 Québécois ont appelé la ligne d’aide en santé mentale Info-Social 811 l’an dernier, en hausse de 50 % depuis le début de la pandémie.

• À lire aussi: Semaine de la santé mentale: une dépression devrait avoir la même attention qu’un bras cassé

• À lire aussi: «J’aurais pu être à sa place»: un ex-militaire sauve un père de famille en crise sur le pont Pierre-Laporte

• À lire aussi: Pénurie de psychologues: un CIUSSS recrute sur les bancs d’école

« Ça nous confronte au fait que les demandes sont grandissantes et qu’on n’a pas suffisamment de services », remarque la psychologue Geneviève Beaulieu-Pelletier, devant la hausse des appels à l’aide à ce service téléphonique gouvernemental.

Contrairement à la ligne Info-Santé, qui permet de parler à une infirmière, la ligne Info-Social met les Québécois en contact avec un professionnel en intervention psychosociale. Elle s’adresse aux personnes souffrant d’anxiété, vivant un deuil ou s’inquiétant pour un proche avec des problèmes de comportement, par exemple.

L’an dernier, plus de 500 000 Québécois ont composé le 811 pour joindre un intervenant à Info-Social, selon des données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), à la suite d’une demande d’accès à l’information.

C’est 50 % de plus qu’en 2019, où environ 335 000 personnes avaient appelé le service.

Près du double

À Montréal et à Québec, les appels ont quant à eux presque doublé de 2019 à 2021. Toutes les régions du Québec ont connu une hausse des appels pour la même période.  

Pour répondre à cette hausse fulgurante, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a presque triplé le nombre d’employés.

Il est passé de 11,9 postes dits équivalents à temps complet (ETC) en 2019, à 29,5 postes ETC actuellement.

Le service reçoit en moyenne 200 appels par jour.

« Nous observons que la majorité des appels sont plus longs et plus complexes qu’avant la pandémie et nécessitent plus de démarches afin d’assurer la continuité des services », répond par courriel le porte-parole Mathieu Boivin, la demande d’entrevue du Journal ayant été refusée.

Souvent, les appels ne touchent pas qu’un seul individu, mais toute une famille, poursuit-il.

Plus de détresse

« On n’est pas surpris [...] Il y a le stress causé par la pandémie, l’augmentation de la détresse, mais également que ce soit difficile d’avoir accès à des services en santé mentale [auprès d’un psychologue] autant au public qu’au privé », poursuit la Dre Beaulieu-Pelletier.

Elle voit néanmoins d’un bon œil que davantage de personnes vont chercher de l’aide, y voyant le résultat des efforts pour encourager les gens à consulter s’ils en ressentent le besoin.

« Au moins, c’est une porte pour recevoir un certain soutien [d’appeler au 811], mais que fait-on avec quelqu’un qui a besoin d’être suivi davantage ? » s’interroge la psychologue.

Appels à la ligne info-social 

Toute la province 

  • 2021 : 505 515 
  • 2020 : 470 098 
  • 2019 : 335 885  

Montréal  

  • 2021 : 110 471 
  • 2020 : 112 556 
  • 2019 : 55 973  

Capitale-nationale  

  • 2021 : 60 781 
  • 2020 : 52 100 
  • 2019 : 31 285  
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.