/sports/hockey
Navigation

Les Leafs ont enfin de la profondeur

Coup d'oeil sur cet article

TAMPA | L’an dernier, deux raisons ont principalement coulé les Maple Leafs face au Canadien : l’incapacité de Mitch Marner et d’Auston Matthews de trouver le fond du filet et le manque de profondeur.

Douze mois plus tard, il semble que les représentants de la Ville Reine soient en voiture dans chacune de ces facettes. Les deux vedettes de l’équipe ont déjà touché la cible à deux reprises au cours des trois premiers affrontements contre le Lightning, et la contribution des joueurs de soutien est déjà palpable.

Photo AFP

Depuis le début de cette série, David Kämpf (deux buts), Ilya Mikheyev (deux buts), Alex Kerfoot et Colin Blackwell, tous des joueurs de troisième et quatrième trios, ont touché la cible.

« Si on veut faire un long bout de chemin dans ces séries, on a absolument besoin de ce genre de contribution, a indiqué Morgan Rielly. Oui, Auston et Mitch chauffent l’autobus, mais le reste du groupe doit les appuyer. »

Gros travail de Dubas

Profondément déçu par l’élimination rapide de son équipe devant les éternels rivaux montréalais, Kyle Dubas s’est assuré qu’il ne manquerait plus de morceaux à son casse-tête.

Sur le marché des joueurs autonomes, il a acquis Michael Bunting, Kämpf et Ondrej Kase. À la date limite des transactions, dans le même troc qui a amené Mark Giordano à Toronto, Dubas a fait l’acquisition de Blackwell. Tous des joueurs que Sheldon Keefe a énumérés, hier après-midi, pour décrire la profondeur de sa troupe.

« On a nos joueurs vedettes, ceux qui font la différence. Ces gars-là reçoivent beaucoup d’attention. Mais quand tu construis une équipe, tu dois être en mesure de compter sur une équipe diversifiée, sur des joueurs qui peuvent occuper des rôles différents », a-t-il d’abord mentionné.

« L’an dernier, on a perdu John [Tavares] rapidement en séries. Kerfoot a élevé son jeu, mais on était limités pour le reste, a-t-il poursuivi. Cette fois, avec Kämpf, Kase, Bunting, avec le développement de [Pierre] Engvall, l’arrivée de Blackwell et, une fois de plus, la contribution de Kerfoot, nous l’avons cette diversité. »

Puisque Matthews et Marner risquent d’être la cible d’une couverture encore plus serrée, cette diversité sera plus nécessaire que jamais.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.