/sports/hockey
Navigation

Séries LNH: l’avantage numérique de l’Avalanche dévale sur les Predators

Séries LNH: l’avantage numérique de l’Avalanche dévale sur les Predators
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’Avalanche du Colorado a pleinement profité de son jeu de puissance, qui a eu l’effet d’un véritable rouleau compresseur dans le troisième match de leur série contre les Predators, qu’ils ont remporté 7 à 3, samedi à Nashville.

Les visiteurs ont été très opportunistes, eux qui ont touché la cible lors de chacune de leurs quatre premières tentatives avec l’avantage d’un homme.

Artturi Lehkonen et Nathan MacKinnon, en première période, ont respectivement profité des passages d’Eeli Tolvanen et Luke Kunin au cachot pour donner les devants à leur équipe. À l’engagement suivant, Gabriel Landeskog et Nazem Kadri ont fait scintiller la lumière rouge alors qu’un adversaire était puni.

«J’ai beaucoup aimé ce qu’a fait notre avantage numérique dans cette série, et cette fois, nous avons simplement converti nos chances, a résumé l’entraîneur-chef Jared Bednar, au terme du match. Parfois, c’est aussi simple que ça.»

L’Avalanche a finalement complété le match avec quatre buts en cinq tentatives en avantage numérique.

Landeskog, avec son deuxième but de la rencontre, Devon Toews et Valeri Nichushkin, dans une cage déserte, ont inscrit les autres réussites de l’Avalanche. Le capitaine a d’ailleurs été le plus productif, avec quatre points.

Malgré la défaite, les «Preds» ont aussi profité pleinement de leur avantage numérique. Les favoris de la foule ont touché la cible deux fois en trois essais en pareilles circonstances, grâce à Tolvanen et Roman Josi. Matt Duchene a été l’autre buteur des Predators, qui se retrouvent désormais avec le dos au mur après trois petits matchs. Ils tenteront de sauver leur peau une première fois, lundi devant leurs partisans.

L’Avalanche perd Kuemper

Séries LNH: l’avantage numérique de l’Avalanche dévale sur les Predators
AFP

L’organisation qui évolue à Denver a vécu toute une frousse au premier vingt. Durant une séquence autour de son filet, le gardien Darcy Kuemper a été atteint accidentellement au visage par Ryan Johansen, dont la lame du bâton s’est insérée à l’intérieur du masque du portier.

Kuemper s’est écroulé sur la patinoire en enlevant son masque et en se tenant le visage. Il a finalement pu quitter par ses propres moyens, sans toutefois revenir dans la rencontre.

«Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé ou comment [le bâton] a pu s’insérer à cet endroit, a ajouté Bednar. C’est malheureux. C’est un jeu malchanceux.

«[Kuemper] va beaucoup mieux. Il y a un peu d’enflure, ce qui l’a empêché de revenir, mais on espère qu’il ira mieux et qu’il pourra être de retour devant la cage [pour le quatrième match].»

L’homme masqué avait bloqué neuf des 10 tirs adverses, avant de céder sa place à Pavel Francouz, qui a réussi 18 arrêts sur 20 lancers.

Auteur d’une performance inspirée de 49 arrêts dans le deuxième match, Connor Ingram est rapidement revenu sur terre, lui qui a permis six buts sur 41 essais.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.