/opinion/columnists
Navigation

Les agressions banales

Coup d'oeil sur cet article

On les dénonce et les condamne davantage, mais dans notre société, les agressions sexuelles continuent d’être banalisées.

Quand on est une femme, on apprend à vivre avec la peur, en quelque sorte. On apprend qu’il faut toujours rester un peu sur le qui-vive, au cas où un dérangé aurait l’idée de s’en prendre à nous dans un coin isolé.  

Cette réalité empêche bien des femmes de marcher dans les bois, seules, par exemple. Mais elle les oblige aussi à rester sur leurs gardes dans le transport en commun, ce qui est d’autant plus déconcertant. 

Horreur qui se répète 

Le Journal rapportait en effet cette semaine qu’une centaine d’agressions sexuelles avaient lieu grosso modo dans les transports en commun de Montréal, chaque année.  

Malgré la baisse d’achalandage due à la pandémie, le portrait n’a pas changé pour 2021. Plusieurs victimes sont des mineures.  

La STM dit prendre la situation au sérieux. Mais le problème persiste année après année, un peu comme si on avait baissé les bras devant une réalité banale.  

Palme à la FTQ 

Mais la palme de la banalisation des agressions sexuelles revient sans contredit à la FTQ-Construction, avec l’affaire Rénald Grondin.  

Cet ex-président de la FTQ-Construction, a révélé La Presse, a pu être promu à ce titre même s’il avait été reconnu coupable d’avoir harcelé et agressé sexuellement une secrétaire de direction.  

Les gestes se sont échelonnés sur deux ans. La victime, brisée on s’en doute, a souffert de dépression et d’anxiété.

Je me mets dans sa peau. L’épreuve est à vomir. Mais l’idée de voir son agresseur non seulement conserver son emploi comme directeur d’association, mais être promu, est tout simplement ignoble.  

Heureusement, il y aura une enquête indépendante qui épinglera les complices. L’agresseur s’en tire tout de même bien, à une semaine de sa retraite. 

Après, on se demandera pourquoi les victimes hésitent tant à dénoncer. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.