/entertainment/movies
Navigation

Très belle journée: à moitié réussi

Très belle journée a été tourné avec un cellulaire

Très belle journée
Photo courtoisie Marc Beaupré et Guillaume Laurin dans le film Très belle journée.

Coup d'oeil sur cet article

Il fallait une certaine audace pour se lancer dans la réalisation d’un long métrage tourné entièrement avec un téléphone cellulaire comme l’a fait le cinéaste Patrice Laliberté avec son nouveau film, Très belle journée. Le résultat se révèle distrayant à défaut d’être totalement convaincant.

• À lire aussi: «Très belle journée»: un long-métrage tourné dans l'urgence... avec un cellulaire!

Comme dans Jusqu’au déclin, son thriller survivaliste lancé sur Netflix il y a deux ans, Patrice Laliberté explore à nouveau les théories du complot dans ce drame néo-noir à petit budget, coécrit avec Guillaume Laurin (son complice de longue date), Nicolas Krief et Geneviève Beaupré.

Travaillant comme coursier à vélo pour le compte d’un patron louche (Marc Beaupré), Jérémie (Guillaume Laurin) sillonne les rues de Montréal pour livrer des sacs au contenu mystérieux. Convaincu que nous vivons dans une simulation informatique depuis que la fin du monde a eu lieu en 2012, il consacre son temps libre à l’enregistrement d’un podcast dans lequel il partage sa vision conspirationniste du monde. Son quotidien sera bouleversé par l’arrivée d’une influenceuse populaire (Sarah-Jeanne Labrosse) dans son voisinage.

Dans l’action

Patrice Laliberté n’est pas le premier cinéaste à tourner un long métrage sur un téléphone intelligent. Steve Soderbergh et Sean Baker l’ont fait avant lui avec des résultats souvent surprenants. D’ailleurs, sur le plan technique, Très belle journée tient plutôt bien la route et offre même quelques séquences superbement filmées, notamment celles où Guillaume Laurin se faufile à vélo entre les voitures dans les rues du centre-ville de Montréal. 

C’est plutôt au niveau du scénario que le bât blesse. Laliberté et Laurin ont volontairement voulu travailler avec un scénario peu étoffé pour laisser plus de place aux imprévus pendant le tournage. Or, les personnages et les thèmes du film (solitude urbaine, repli sur soi-même, aliénation par les écrans) auraient eu avantage à être mieux développés. Au final, la forme l’emporte vite sur le fond. 

Très belle journée ★★★

Un film de Patrice Laliberté

Avec Guillaume Laurin, Sarah-Jeanne Labrosse et Marc Beaupré (À l’affiche)

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.