/news/health
Navigation

Un cancer rapide et inattendu bouleverse la vie d’un papa

L’homme de 30 ans ne présentait aucun signe de la maladie en octobre dernier

GEN - MATTHEW LACROIX 30 ANS CANCER STADE 4
Photo Martin Alarie Matthew Lacroix, 30 ans, a appris en mars qu’il était atteint d’un cancer des ganglions agressif de stade 4.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir cru qu’il avait simplement contracté la COVID, un jeune père de trois enfants a vu sa vie basculer en découvrant qu’un cancer fulgurant et agressif de stade 4 s’était installé partout dans son corps en quelques mois.

• À lire aussi: Cancer du poumon: Le vapotage n’est guère mieux

• À lire aussi: Un «aimant» à cellules de tumeur du cerveau

• À lire aussi: Tous ses amis fauchés par le cancer du poumon

«Je ne le croyais pas du tout. Pas que je ne le prenais pas au sérieux, mais ce n’était pas concret. Je ne me sentais pas malade. On me disait que j’en avais dans le cou, dans les clavicules, les côtes, le sternum, le bassin. Ça m’est rentré dedans», souffle Matthew Lacroix, 30 ans, sa conjointe, Sophie Morin, à ses côtés. 

Actif et en bonne santé, le jeune père de Granby a commencé par avoir une toux persistante, accompagnée d’une grande fatigue, au début du mois de janvier dernier. Rien pour l’inquiéter: l’un de ses deux fils venait tout juste d’attraper la COVID-19 à l’école.

Il pose avec sa conjointe, Sophie Morin, 23 ans, et ses trois enfants, Liam, 8 ans (à gauche), Jacob, 9 ans (au centre), et Lyvia, 9 mois.
Photo courtoisie
Il pose avec sa conjointe, Sophie Morin, 23 ans, et ses trois enfants, Liam, 8 ans (à gauche), Jacob, 9 ans (au centre), et Lyvia, 9 mois.

Mais, après un mois à cumuler les tests COVID négatifs sans amélioration de son état, sa conjointe l’a convaincu d’aller consulter. Croyant à une bronchite, les médecins lui ont d’abord prescrit des antibiotiques, avant de commander des radiographies en février ensuite. 

Ces dernières ont révélé qu’une masse de 11 cm sur 6 cm s'était creusé un chemin dans le médiastin du trentenaire, la région de la cage thoracique entre les poumons où se situe le cœur. 

Le diagnostic est tombé en mars: il souffre d’un cancer des ganglions de stade 4, qui s’est rapidement répandu dans tout son tronc, du cou au bassin.

En quelques mois 

Mais le plus choquant, c’est qu’au mois d’octobre seulement, il avait passé des rayons X pour de possibles points au cœur. À ce moment-là, son corps ne présentait aucune trace de cancer. 

«Ils ont pu comparer les images d’octobre – où je n’avais absolument rien! – avec le scan de février. Ils ont pu voir à quel point c’était agressif», précise M. Lacroix.  

«Ça a été un gros choc, relate la mère de son plus jeune enfant. C’est un cancer qui est plus rare chez les hommes de son âge. Ce n’est pas héréditaire, il n’a juste vraiment pas de chance.»  

Traitement-choc 

Sans une minute à perdre, il a commencé, en avril, un traitement-choc de cinq chimiothérapies.

«Il est branché durant 96 heures en ligne et hospitalisé pendant cinq jours, aux trois semaines. Une fois qu’il a terminé les 96 heures [pour un premier cocktail de quatre chimiothérapies], il [en] a une heure d’une autre sorte», énumère la femme de 23 ans. 

Malgré tout, le couple refuse de se laisser abattre, même s’il devra mettre de côté le plan d’agrandir la famille et d’acheter une maison.

«Avec un bébé de neuf mois, on n’a pas le choix d’avancer. On ne veut pas se projeter aussi loin. On y va une journée à la fois, dit Mme Morin en admirant son conjoint. Tu es beaucoup plus positif que moi.»

«J’ai un bon feeling, et je m’en tiens à ça», conclut-il doucement.

Une campagne de sociofinancement a été mise sur pied sur GoFundMe pour les aider à passer au travers de l’épreuve.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.