/sports/hockey
Navigation

Le Drakkar évite l’élimination

Le Drakkar a évité l’élimination, lundi soir, grâce à une victoire spectaculaire de 5-4, en prolongation, sur le Phoenix.
Crédit Mario Dechamplain Le Drakkar a évité l’élimination, lundi soir, grâce à une victoire spectaculaire de 5-4, en prolongation, sur le Phoenix.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | Le Drakkar de Baie-Comeau est toujours vivant et a évité l’élimination, lundi soir, quand il a signé une victoire spectaculaire de 5-4, en prolongation, sur le Phoenix de Sherbrooke.  

• À lire aussi: LHJMQ: le Drakkar n’a pas le choix

• À lire aussi: Des équipes canadiennes dans la course Kuzmenko

• À lire aussi: Le Drakkar acculé au pied du mur

Acculés au pied du mur, les membres de l’équipage n’avaient plus de marge de manœuvre, mais sont parvenus à prolonger leur saison grâce à ce triomphe essentiel sur la glace du centre Henry-Leonard. 

C’est l’attaquant Xavier Fortin qui a joué les héros en surtemps quand il s’est emparé d’un long retour de lancer pour faire scintiller la lumière derrière le gardien de but Jacob Robillard. 

Les vainqueurs, qui avaient amorcé le match en trombe, ont dû revenir de l’arrière, au troisième engagement pour forcer la tenue d’une quatrième période. Le vétéran de 20 ans, Benjamin Corbeil, a relancé le débat à quatre partout avec son filet dramatique inscrit avec 33 secondes en temps régulier. 

« Personnellement, c’est un gros but qui fait du bien. On voulait prouver qu’on était capable de gagner à Baie-Comeau et les gars ont fait preuve de beaucoup de caractère. Même quand ils ont pris l’avance 4-3, personne n’a paniqué et on est revenu en force à la fin du match. La première victoire est toujours la plus difficile à aller chercher », a résumé Xavier Fortin, première étoile de la rencontre. 

L’entraîneur-chef Jean-François Grégoire a aussi parlé de la bonne attitude de ses hommes dans ce match sans lendemain. « J’ai beaucoup apprécié l’approche des joueurs. Nous étions à la maison, la foule était bruyante et les gars en ont profité. Nous avons perdu deux matchs là-bas. On en a gagné un ici. Pourquoi on ne serait pas capable d’en gagner une autre? », ajouté le patron derrière le banc. 

Bon départ

Gonflés à bloc, les vikings du navire avaient vite donné le ton à la partie quand Evgeny Sapelnikov a ouvert le pointage après seulement 31 secondes d’écoulées à la rencontre. 

L’attaquant biélorusse est revenu à la charge, huit minutes plus tard, quand il a profité d’un jeu de puissance pour doubler l’avance des siens avec son deuxième filet de la soirée. 

Les visiteurs ont toutefois réduit l’écart à un but avant de voir le Drakkar reprendre une priorité de 3-1 grâce à son attaque à cinq. 

Victimes de revirements coûteux dans leur territoire, les locaux ont permis à l’ennemi de relancer le débat quand Israël Mianscum a porté la marque à 3-2 avant la fin de l’engagement initial. 

Ce filet tardif a donné le momentum aux Sherbrookois qui ont créé l’égalité à trois partout, par l’entremise du défenseur David Spacek, qui a touché la cible après 62 secondes de jouées au deuxième engagement. 

En bref

La recrue Maël Lavigne a réussi l’autre but des vainqueurs en avantage numérique. Justin Gill et Julien Anctil ont aussi déjoué le gardien du Drakkar, Olivier Adam, qui sera de retour à son poste, mardi soir, pour le quatrième match de cette série. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.