/news/currentevents
Navigation

Bagarres organisées: un parc de Rimouski interdit d'accès

STOCKQMI-POLICE
Photo Sébastien St-Jean, agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un parc de Rimouski sera interdit d'accès en semaine, sur l'heure du midi, pour empêcher les bagarres qui s'y déroulent régulièrement, a indiqué la municipalité dans une motion déposée au conseil municipal lundi soir. 

La problématique des bagarres au parc Lepage, à Rimouski, perdure depuis des décennies, mais la situation a dégénéré dans les dernières années. Des groupes de jeunes se donnent notamment rendez-vous au parc, via les réseaux sociaux, pour prendre part à des bagarres organisées.

Entre 150 et 300 jeunes peuvent s'y rassembler, a estimé la municipalité. Les élèves sont généralement issus des écoles Paul-Hubert, St-Jean et Langevin, situées à proximité du parc.

«Il y a des secondaire 1, secondaire 2 et secondaire 3 des trois écoles environnantes», a expliqué le conseiller municipal du district Saint-Robert, Jocelyn Pelletier. Ce ne sont donc pas seulement des adolescents plus âgés qui participent à ces batailles, mais également des plus jeunes.

Les images de ces bagarres, diffusées sur les réseaux sociaux, donnent froid dans le dos. Des armes blanches ont été saisies à plusieurs reprises par les policiers, qui interviennent souvent dans le secteur.

Récemment, un homme a même été atteint par un projectile provenant d'une arme à air comprimé.

Dans les derniers mois, la ville de Rimouski a dû faire face à une augmentation de la violence qui la force à intervenir.

L’accès au parc Lepage sera maintenant interdit de 11 :30 à 13 :30 les jours d’école.

«C’est pour donner l’occasion aux policiers de pouvoir faire des interventions aux belligérants, à ceux qui reviennent souvent», a expliqué M. Pelletier.

Le conseiller municipal a ajouté que ce n’est pas de gaieté de cœur que cette décision a été prise.

«Aucun collaborateur ne souhaite la fermeture du parc. On ne veut pas en arriver là, c’est une mesure temporaire pour la sécurité de nos jeunes», a-t-il précisé.

Les parents des élèves des écoles Paul-Hubert, St-Jean et Langevin, situés à proximité du parc, ont été informés de la situation ainsi que des mesures qui entreront en vigueur.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.