/sports/others
Navigation

Baptême de la Coupe du monde pour Alix Plomteux

Le Québécois remporte la victoire aux premiers Essais nationaux en C-2500 m

Alix Plomteux
Photo courtoisie, Darren Calabrese En remportant le C-2500 m des premiers Essais nationaux, Alix Plomteux (à l’arrière du bateau) et son partenaire Tyler Laidlaw ont mérité leur billet pour les deux étapes de la Coupe du monde.

Coup d'oeil sur cet article

Le canoéiste Alix Plomteux vivra ses premières épreuves de la Coupe du monde senior en carrière.

Jumelé à son partenaire Tyler Laidlaw, le canoéiste de 21 ans de Lac-Beauport a remporté l’épreuve du C-2500 m lors des premiers essais nationaux disputés à Halifax du 2 au 5 mai.

« Ça fait plusieurs mois qu’on se préparait et c’était l’objectif de remporter le C-2 afin de se qualifier pour la Coupe du monde, a souligné Plomteux. Même si j’ai participé au mondial en septembre dernier en raison de notre victoire aux nationaux lors d’une course serrée, il s’agira de ma première expérience en Coupe du monde. »

Plomteux sait que le niveau sera relevé lors de la première Coupe du monde qui se déroulera du 20 au 22 mai à Racice en République tchèque. Une deuxième suivra la fin de semaine suivante à Poznan en Pologne.

« La compétition sera féroce parce que les meilleurs pays ont deux entrées, mais l’objectif est de se qualifier pour la finale A, a-t-il expliqué. Une place dans le top 8 confirmerait notre place pour le mondial à Halifax en août. Sinon on devra gagner lors des deuxièmes Essais nationaux à Montréal en juin. »

Membre de l’équipe canadienne depuis septembre 2021 seulement, Plomteux voit une différence intéressante.

« Ma présence au sein d’un bon groupe d’entraînement avec l’équipe canadienne me permet de progresser, a-t-il souligné. Je pratique le canoë de façon compétitive depuis 2016 seulement. Il y a plusieurs aspects que je peux améliorer. »

Victoire de Poulin en K-2

Incertain sur ses chances de succès en raison d’une pause depuis l’automne dernier, Pierre-Luc Poulin a pour sa part remporté la victoire en K-2500 m en compagnie de Simon McTavish.

« En arrivant à Halifax, je n’étais pas convaincu de mes chances, a-t-il avoué. Après les mondiaux en septembre dernier, j’avais besoin d’une pause. Je voulais aussi m’avancer dans mes études aux HEC. Parce que San Diego où s’entraînait l’équipe est loin, je faisais des voyages aller-retour. »

« Ma qualification pour la Coupe du monde était importante, mais c’était nécessaire que je prenne une pause et que je m’avance dans mes études, poursuit l’Olympien de Tokyo. Ces trois choses importantes n’allaient pas bien ensemble. »

Poulin, son partenaire McTavish ainsi que Laurent Lavigne et Nicholas
Matveev feront équipe en K-4. Le quatuor avait bien performé l’an dernier au mondial avec une sixième position. Lavigne et
Matveev ont pris le deuxième rang en K-2 en Nouvelle-Écosse pour se qualifier à la Coupe du monde.

« On n’a pas embarqué une seule fois dans le K-4 encore et je ne sais pas à quoi m’attendre, a-t-il indiqué. Les Allemands et le meilleur bateau espagnol étaient absents au mondial et j’ai hâte de voir ce que notre résultat vaudra en Coupe du monde. »

Blessé à une main quelques semaines avant les Essais olympiques, Poulin se sent comme un neuf.

« Le repos a fait du bien. Je n’ai pas de blessures et j’ai de l’énergie. »

Andréanne Langlois et Sophia Jensen complètent le contingent québécois qualifié pour la Coupe du monde.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.