/sports/hockey
Navigation

Séries de la LHJMQ: le Drakkar est en vacances

Le Phoenix a officiellement éliminé le Drakkar grâce à un gain de 3-2, mardi soir, sur la glace du centre Henry-Leonard.
Photo Mario Dechamplain Le Phoenix a officiellement éliminé le Drakkar grâce à un gain de 3-2, mardi soir, sur la glace du centre Henry-Leonard.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | La saison du Drakkar de Baie-Comeau est terminée. Le Phoenix de Sherbrooke l’a officiellement éliminé des séries éliminatoires, mardi soir, quand il a signé une victoire serrée de 3-2 sur la glace du centre Henry-Leonard. 

Les visiteurs de l’Estrie n’ont pas eu la tâche facile, mais sont finalement parvenus à se faufiler par un petit but et ainsi s’approprier les honneurs de cette série huitième de finale en quatre parties. 

Après avoir remporté un gain in extremis en prolongation la veille, les vikings du navire ont tout essayé, mais ont raté de peu lors de cette rencontre chaudement disputée pendant les trois périodes règlementaires. 

Encore une fois, c’est l’attaquant Joshua Roy qui a volé la vedette dans le clan des vainqueurs. Le champion marqueur de la saison régulière a de nouveau fait des siennes avec une paire de buts et une mention d’aide à son dossier. 

Après avoir créé l’égalité à deux partout en fin de deuxième période, l’habile numéro 10 a profité d’un revirement en zone ennemie, avec moins de trois minutes à faire, pour inscrire le but décisif face au gardien de but Olivier Adam, une autre étoile incontestée de ce match. 

«C’était un match serré. Un vrai match des séries avec beaucoup d’émotions. C’est dommage de perdre par un seul but. Je suis fier des gars et, avec les jeunes, nous avons bâti quelque chose de bon pour l’avenir», a commenté le cerbère du Drakkar, qui a fait face à 33 lancers. 

Malgré la marque finale, le pilote du navire a quand même retenu de belles choses de cette série. «Les gars ont tout donné. Ils se sont battus jusqu’à la toute fin. Le hockey étant le hockey, il a fallu un revirement qui s’est retrouvé sur la palette du “scorer (Joshua Roy)” pour le but qui a fait la différence.» 

Beaux moments 

Après avoir marqué un but dramatique la veille et le premier filet des siens, le vétéran Benjamin Corbeil avait le cœur gros à la suite de cette élimination. «Je suis fier de tout le monde. On a tout donné et Sherbrooke commençait à paniquer. L’ambiance était incroyable et j’incite les partisans à suivre leur club de cette façon toute la saison. Personnellement, je suis très content d’avoir terminé ma carrière junior à Baie-Comeau.» 

En bref 

Le capitaine du Phoenix Xavier Parent a enfilé l’autre filet des gagnants en début de rencontre. Le Biélorusse Evgeny Sapelnikov, avec son troisième but en deux parties, a inscrit le dernier but de la saison et a même donné les devants 2-1 au Drakkar avant de voir un certain Joshua Roy jouer les trouble-fêtes. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.